Si vous deviez passer votre contrôle technique lors du confinement, un report a été accordé sous conditions.

Le 16 mars 2020, nous étions tous devant nos écrans de télévision. Emmanuel Macron a annoncé le confinement des Français. Le lendemain, le mardi 17 mars 2020, à midi, il n'était plus possible de sortir de chez soi sans raison valable. 

Très vite, une attestation de déplacement a été mise en place par le gouvernement afin de justifier chacune de ses sorties. En cas d'infraction, le contrevenant risquait jusqu'à 135 euros d'amende. Le gouvernement avait précisé que seules les sorties nécessaires étaient autorisées comme l'achat de produits de première nécessité. Très vite, les professionnels du contrôle technique se sont posés la question : puis-je ouvrir mon centre en période de confinement ? 

La réponse ne s'est pas faite attendre. Dès le 23 mars, la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, a indiqué via un communiqué de presse que les centres de contrôle technique étaient autorisés à ouvrir lors du confinement.  

Malgré tout, les contrôleurs techniques ont baissé les rideaux. L'activité était trop risquée, les contrôleurs n'étaient pas équipés pour affronter cette crise sanitaire, ils ont dû eux aussi se confiner à leur domicile. Certains ont continué d'ouvrir leur centre, mais ils sont très peu nombreux et ne représentent donc pas la majorité. 

Après plusieurs semaines de fermeture, la France se prépare au déconfinement. Le 11 mai est une date qui restera dans nos têtes à tout jamais. La vie pourra reprendre son cours, mais plus comme avant.   

Puis-je me rendre au contrôle technique dès le 11 mai ? 

Techniquement, il est possible de se déplacer le lundi 11 mai pour pouvoir effectuer le contrôle technique. Toutefois, il ne faut pas oublier de prendre rendez-vous. N'oubliez pas non plus que les centres risquent d'être débordés, il est peu probable que vous obteniez un rendez-vous dès le 11 mai, tentez tout de même votre chance. 

Y a-t-il des risques ? 

Normalement, les contrôleurs techniques ont pris toutes les précautions pour pouvoir accueillir les clients dans de bonnes conditions. Le confinement est peut-être terminé, mais le virus est toujours là. Il est donc conseillé de débarrasser son véhicule de tous ses effets personnels avant de se rendre au centre. Le contrôleur devrait porter un masque, des gants et habiller votre voiture de toutes les protections pour éviter tout contact direct. Il devra également faire respecter les distances et n'accueillir qu'une seule personne à la fois dans son bureau au moment du paiement par exemple. 

Mon contrôle technique n'est plus valable, suis-je en tort ?

Le gouvernement a bien entendu tenu compte du cas des automobilistes qui étaient dans l'incapacité de passer le contrôle technique de leur voiture. Si vous n'avez pas pu vous rendre dans un centre dès le 12 mars, vous n'avez rien à craindre.

En revanche, ce report ne s'applique uniquement qu'aux véhicules qui devaient passer leur contrôle durant le confinement. Autrement dit, si la date de validité de votre contrôle technique prenait fin avant le 12 mars, vous êtes en infraction.

Vous risquez une amende de 135 euros en cas de contrôle et surtout, le risque de ne plus être couvert par votre assureur en cas d'accident. Il est plus que conseillé de prendre rapidement rendez-vous et de passer votre véhicule au contrôle technique !

L'ordonnance n° 2020-306 consolidée le 12 mai 2020 précise que la validité du contrôle technique est suspendue du 12 mars et ce jusqu'à un mois après la cessation de l'état d'urgence sanitaire. Le gouvernement a décidé de prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juillet 2020, ainsi, on en déduit que le contrôle technique ne sera pas considéré comme étant tardif du 12 mars au 10 août 2020. À la fin de cette période, vous avez deux mois pour passer votre véhicule au banc, ainsi, vous devriez réaliser votre contrôle technique avant le 10 octobre 2020

Prenons un exemple. Le contrôle technique de mon véhicule arrivait à expiration après le 12 mars 2020. Dans ce cas, du 12 mars au 10 août, en cas de contrôle, je ne serai pas inquiété par les forces de l'ordre car les délais ont été suspendus. J'ai jusqu'au 10 octobre 2020 (minuit) pour accomplir le contrôle technique de mon véhicule. A contrario, si je devais faire mon contrôle technique avant le 12 mars, je suis en infraction.      

Et en cas de contre-visite ? 

Dans le cas où vous deviez réparer votre véhicule et de repasser le contrôle technique avant le 12 mars, vous êtes en infraction. En revanche, si la date butoir intervient après le 12 mars, les délais ont été suspendus jusqu'au 10 août comme expliqué précédemment.