Un apport bienvenu, mais encore insuffisant.

La compétition automobile se gagne avec de l'argent. C'est un fait, plus on a d'argent, plus on peut investir dans la voiture et donc avoir un avantage mécanique sur ses adversaires. Et si en plus il y a du talent, ça ne peut qu'aider à atteindre les plus hautes sphères des plus grandes disciplines.

Malheureusement, le coût de ce sport est tellement important que parfois les pilotes n'arrivent pas à montrer tout leur potentiel. Une chose qui n'arrivera pas à Giuliano Alesi puisque son père, Jean Alesi, vient de vendre une de ses voitures pour aider son fils à continuer sa carrière. Le pilote Ferrari de 1991 à 1995 a puisé dans ses ressources pour apporter des fonds à son fils. Quelle voiture a-t-il vendue ?

Rien de moins que sa F40. La supercar italienne s'échange actuellement aux alentour du million d'euros pour les exemplaires les plus prestigieux. Et quoi de plus prestigieux qu'un exemplaire piloté par un pilote de Formule 1, qui plus est un pilote Ferrari ? Grâce à ça le budget du jeune Avignonnais a pu s'équilibrer, même si pour être compétitif, il faudrait ajouter un second million. 

C'est dans une interview que le Jean Alesi a reconnu cette action : "(en F1) Nous parlons de limiter le budget, mais ce n'est pas le cas pour la Formule 2, les prix ne changent pas. Je suis donc certain que de nombreux pilotes ne pourront pas terminer cette saison. Cette année sera terrible pour les pilotes en F2 et F3."

Et d'ajouter : "J'espère que les choses vont changer à la suite de tous ces gros problèmes, parce que les jeunes pilotes paient des frais très élevés pour concourir, et ce n'est pas seulement une question d'argent. Après tout, ils doivent quitter l'enseignement universitaire ou scolaire parce qu'ils rêvent de devenir des coureurs. Mais tout le monde s'en fout."

Galerie: Méga galerie - Ferrari F40

"Grâce à mes années en Formule 1, j'ai trouvé une connexion qui pouvait m'aider, mais je devais vendre ma Ferrari F40 pour collecter le budget pour aider mon fils à participer en Formule 2. Pourquoi ? Parce qu'il est presque impossible de trouver un sponsor. Tout est très cher et personne ne veut le changer. Cependant, cela ne peut pas durer éternellement." Et tout le monde n'a pas la chance d'avoir une F40 dans son garage pour équilibrer son budget.

Il finit par conclure : "Il est impossible de comparer votre fils et son engagement sportif, le travail de toute sa vie, avec une Ferrari F40 dans votre garage. Je préfère que Giuliano puisse courir."

 

Source: Sky Sport F1