Celle-ci hériterait du nouveau six cylindres de chez BMW dont la puissance pourrait être similaire à celle des nouvelles BMW M3 et M4.

C'est un sujet qui avait déjà été évoqué il y a quelques mois et qui vient de refaire surface avec quelques menus détails en plus. En effet, le média japonais Best Car Web vient de dévoiler des informations selon lesquelles Toyota serait en train de travailler sur la Supra GRMN dont la puissance devrait dépasser 500 chevaux.

Comme vous n'êtes sûrement pas sans le savoir, Toyota et BMW ont travaillé conjointement sur la Supra et le Z4 pour parvenir à développer ces deux modèles. Ainsi, la Japonaise embarque le six cylindres bi-turbo (nom de code, B58) d'origine allemande dont la puissance est de 340 chevaux. Si BMW a abandonné l'idée d'un Z4 M, Toyota songerait bien à proposer une déclinaison plus puissante de sa Supra en utilisant notamment le nouveau six cylindres en ligne bi-turbo (nom de code, S58) qui équipe les nouvelles BMW M3, M4 X3 M et X4 M.

Encore faut-il que Toyota obtienne l'accord de la firme allemande. Néanmoins, il y a un an de cela, l'idée de partager cette motorisation avec Toyota n'avait pas semblé refroidir BMW, c'est du moins ce qu'avait laissé entendre Markus Flasch, le responsable de BMW Motorsport, dans un entretien accordé à nos confrères de chez Autocar.

Plus exactement, Markus Flasch n'avait bien évidemment pas fermé la porte à Toyota, même si les deux constructeurs n'avaient pas encore évoqué cette possibilité à l'époque. "Nous n'avons fait aucune proposition à Toyota en ce sens, et à ma connaissance aucune demande n'a été faite de leur part non plus", a affirmé Markus Flasch. "L'idée est intéressante, même si elle paraît improbable pour le moment. Mais il ne faut jamais dire jamais".

Nos confrères japonais évoquent une commercialisation à l'horizon 2023 et avec seulement 200 unités disponibles à travers le monde. Des informations à prendre avec de très larges pincettes pour le moment. Si la Supra GRMN voit véritablement le jour, voici un collector qui ne devrait pas manquer d'intérêt, bien au contraire.

Galerie: Essai Toyota Supra (2019)