Si les ventes de Porsche ont reculé de 12 % dans le monde au 1er semestre 2020, les résultats sont plutôt bons vu du contexte actuel.

Le premier semestre 2020 a été marqué par une période de confinement dans une large partie du monde, ce qui a entraîné, évidemment, une baisse significative des ventes de voitures neuves. Porsche n'est évidemment pas épargné, mais un peu plus que les autres néanmoins.

En effet, la firme de Stuttgart vient de dévoiler ses résultats semestriels pour l'année 2020. Ils ne sont pas forcément très bons puisque Porsche a enregistré un recul de 12 % par rapport à la même période l'an passé. Sauf que 12 % de recul au vu du contexte actuel, ce n'est pas forcément une mauvaise performance, notamment face aux constructeurs généralistes qui ont subi des revers bien plus importants.

Le Porsche Cayenne fut la Porsche la plus vendue au cours de ce premier semestre 2020 avec 39'245 unités écoulées à travers le monde. Il est suivi de près par le Macan avec 34'430 modèles vendus. La 911 occupe une très belle troisième place et 16'919 véhicules vendus, soit 2 % de plus par rapport à 2019. Du côté de la principale nouveauté de Porsche en ce premier semestre, la marque est plutôt satisfaite des débuts du Taycan avec 4480 unités écoulées au cours du premier semestre. Au total, Porsche a écoulé 116'964 voitures dans le monde au premier semestre 2020

Période Janvier - Juin
2019 2020 Différence
Ventes mondiales 133'484 116'964 - 12 %
    Europe 39'243 32'312 - 18 %
        Allemagne 14'186 10'702 - 25 %
    Amérique 36'844 29'102 -21 %
        États-Unis 30'257 24'186 - 20 %
    Asie-Pacifique, Afrique et Moyen-Orient        57'397 55'550 - 3 %
        Chine 42'608 39'603 - 7 %

"Nous constatons des tendances positives, même si nous avons continué de ressentir les effets de la crise au deuxième trimestre, en particulier aux États-Unis et en Europe. Le facteur crucial a été le mois d'avril, lorsque presque tous les centres Porsche étaient fermés", explique Detlev von Platen, le directeur des ventes et du marketing chez Porsche AG.

"De plus, le deuxième trimestre fut très solide en 2019, la période de comparaison est donc délicate. Nous restons toutefois confiants et débordons d'énergie pour relever les défis au second semestre. Le développement positif continu en Chine et sur d'autres marchés asiatiques".

Toujours selon Detlev von Platen, la situation en Europe s'améliore depuis mai, même si la situation n'est pas encore entièrement revenue à la normale.