Le réseau de concessionnaires n'est pas si facile à mettre en place.

En 2016, Peugeot a annoncé son retour en Amérique du Nord, se fixant une décennie pour le faire. Le constructeur automobile français a ensuite établi sa feuille de route pour revenir aux États-Unis, accélérant ses plans en avril 2019 dans l'espoir de revenir sur le marché en 2023 au lieu de 2026. Un plan qui reste d'actualité, selon un nouveau rapport de The Detroit Bureau, même si la pandémie de coronavirus a mis à rude épreuve la situation.

Le président de PSA Amérique du Nord, Larry Dominique, a annoncé que Peugeot maintenait sa date de retour en 2023 lors d'un discours prononcé lors du séminaires annuels de management du Centre en Recherche Automobile, selon la publication.

M. Dominique a déclaré que le constructeur automobile s'efforce de déterminer comment il veut vendre des voitures en Amérique du Nord, en précisant que PSA fera appel à des concessionnaires franchisés. Tout en s'appuyant fortement sur la vente en ligne. Le dirigeant a également indiqué que la satisfaction en baisse des clients par rapport au modèle de vente en concession était l'une des raisons pour lesquelles la société se tourne vers Internet. Les clients veulent un processus d'achat de voiture "plus simple et plus efficace", a-t-il ajouté.

Galerie: Peugeot 308 (2020)

Le retour de PSA aux USA intervient alors que la société laisse sécher l'encre d'un accord de partenariat avec Fiat Chrysler Automobiles. L'accord devrait être conclu au début de 2021. La nouvelle société, appelée Stellantis, sera le quatrième plus grand constructeur automobile au monde avec des livraisons annuelles prévues à environ 8,7 millions de véhicules. Les 13 marques de voitures au total seront également maintenues, ce qui pourrait jouer un rôle dans la manière dont Peugeot vend ses voitures à ses clients.

Le fait que l'entreprise s'oppose au réseau traditionnel de concessionnaires n'est pas un secret. Lorsque le constructeur automobile a annoncé qu'il accélérerait son plan de retour, nous savions qu'il renonçait au réseau de concessionnaires traditionnels. Cependant, le constructeur n'a pas précisé sa stratégie de vente au détail, ni comment il allait permettre aux clients potentiels de voir et de tester les véhicules.

Lorsque la pandémie de coronavirus a éclaté, entraînant la fermeture des concessionnaires, beaucoup se sont précipités pour rencontrer les clients en ligne. Si les consommateurs recherchent des moyens plus pratiques d'acheter une voiture, le retour de Peugeot à l'écart de la sacro-sainte concession pourrait être une formule gagnante.