Nokia accuse Daimler d'utiliser ses brevets de manière abusive et sans payer de redevances.

Daimler, la maison mère de Mercedes, est en guerre avec Nokia. L'équipementier finlandais reproche à Daimler d'avoir utilisé sa technologie portant sur la connectivité mobile sans son accord (en violation de ses brevets). Nokia a donc rapporté l'affaire devant le tribunal allemand de Mannheim qui a donné raison au Finlandais. 

De par cette décision, Mercedes est sous la menace d'une interdiction de vente de ses véhicules sur le territoire allemand, autant vous dire que si cela arriverait, ce serait un véritable coup de massue pour le constructeur à l'étoile. Bien entendu, le groupe allemand a fait appel de cette décision, et il est soutenu dans sa démarche par deux mastodontes du milieu, Continental et Bosch, qui fournissent tous les deux la technologie Nokia à d'autres constructeurs.

Généralement, les équipementiers achètent la licence à Nokia qu'ils facturent par la suite aux constructeurs automobiles. Mais Nokia ne veut plus fonctionner de la sorte, il exige à Daimler de lui payer une redevance pour chaque véhicule vendu et équipé de sa technologie. 

Nokia est bien entendu fier de la décision de justice, sa présidente Jenni Lukander estime que c'est une reconnaissance majeure du travail d'ingénierie que son entreprise et ses chercheurs effectuent à long terme. Elle a ajouté qu'il était tout à fait normal que ses ingénieurs reçoivent une "juste récompense pour l'utilisation de leurs inventions".

Nous ne sommes qu'au début de l'affaire, mais sachez que Daimler est également en litige avec Sharp. Ce dernier reproche à Huawei d'utiliser ses brevets de manière abusive. Daimler y est impliqué car ses voitures sont équipées de ces technologies et qu'il ne paye, là aussi, aucune redevance à Sharp. 

Source: Bloomberg