La remplaçante temporaire de la Phaeton reçoit quelques changements.

Suite à la disparition de la Phaeton en 2016, le Touareg a été promu vaisseau amiral de la marque dans de nombreuses régions du monde. La situation est un peu différente en Chine, où la coentreprise locale VW-SAIC a développé une nouvelle berline pour répondre aux besoins du marché local.

La Phideon a été lancée en 2016 et a connu sa meilleure année en 2018, lorsque les ventes ont atteint 24'471 unités avant de chuter à 14'019 voitures l'année dernière. VW accorde un lifting à son modèle haut de gamme, mais les changements sont plutôt subtils. Le logo illuminé fait partie des nouveautés, flanqué d'une bande à LED qui se prolonge pour rejoindre les phares retravaillés. Les concepteurs ont également retouché le pare-chocs avant en y ajoutant des inserts chromés et en modifiant légèrement la zone autour des phares antibrouillard.

Galerie: Volkswagen Phideon restylée

La Phideon est équipée d'un petit réfrigérateur entre les sièges arrière massants. Dans la partie avant, elle dispose désormais d'un écran tactile de 9,2 pouces. VW-SAIC vendra la voiture avec de nombreuses options, dont un système de vision nocturne et un affichage tête haute. Il y a même une suspension pneumatique pour une conduite douce et soyeuse digne d'une voiture de luxe.

Ce restylage prévoit de simplifier l'offre moteur, la Phideon abandonne l'hybride rechargeable de 2,0 litres ainsi que le puissant V6 de 3,0 litres. Cela signifie que les clients chinois devront se contenter d'un 2.0 TSI produisant 221 chevaux et 350 Nm de couple. La puissance est envoyée exclusivement aux roues avant via une boîte DSG à sept vitesses. Elle sera lancée l'an prochain.

Le retour de la Phaeton

Pour que Volkswagen lance la véritable remplaçante de la Phaeton, nous devrons peut-être attendre la fin de la décennie, lorsque le vaisseau amiral renaîtra sous la forme d'une berline purement électrique. VW a brièvement parlé de cette électrique en 2017, mais nous n'avons rien entendu à ce sujet depuis lors. Le constructeur a de plus gros dossiers à traiter vu que les berlines ne font plus le poids face aux SUV. Cette berline n'est donc pas une priorité pour l'équipe de R&D.

Vous trouverez ci-dessous une déclaration faite en mars 2017 par le patron du groupe VW, Herbert Diess, sur la façon dont l'entreprise a dû revenir à la case départ avec le développement de la prochaine Phaeton après avoir découvert à quel point la Tesla Model S était avancée à l'époque :

"Nous étions assez avancés avec la Phaeton, mais il est devenu évident que ce n'était pas un bond en avant suffisant. Une grande berline moderne doit être compétitive et avoir un avantage sur la Tesla, qui est la référence et domine le segment dans de nombreuses régions. Maintenant, si nous retournons là-bas, nous devons prendre la Tesla au sérieux, et c'est bien sûr ce que nous faisons avec notre stratégie électrique".