On imagine bien évidemment un malus plutôt costaud pour cette sportive animée par un V8 5,0 litres de 487 chevaux.

Ford s'apprête à remanier légèrement le catalogue de sa Mustang avec le retrait de la Shelby GT350 de 533 chevaux. Celle-ci sera remplacée numériquement par la nouvelle Mustang Mach 1 et son V8 5,0 litres atmosphérique de 487 chevaux, un modèle que la firme américaine entend commercialiser "globalement" d'après les informations relayées par Ford Authority.

Pour mémoire, cette Mustang Mach 1, qui avoisine les 500 chevaux, est proposée avec une boîte manuelle à six rapports ou une transmission automatique à dix rapports proposée en option. Pour la partie châssis, aérodynamique et refroidissement, la Mustang Mach 1 reprend globalement de nombreux éléments de la GT350 en y ajoutant certains attributs spécifiques, notamment avec ce kit aérodynamique spécifique.

Ford Mustang Mach 1 (2020)

Malgré la volonté de Ford de commercialiser mondialement ce modèle, la France reste un marché très particulier, friand bien évidemment de ce genre de modèle, mais avec une fiscalité qui n'est pas vraiment favorable à ce type de motorisation. Si la Mustang Mach 1 arrive bien au printemps prochain sur le Vieux Continent et en France, elle aura certainement le droit au malus maximal compte tenu que sa cousine, la Mustang GT et son V8 de 450 chevaux, est déjà assujettie d'un malus de 40'000 euros en 2021. Sans compter qu'il s'élèvera à 50'000 euros d'ici 2022.

En réalité, c'est plutôt le maintien au catalogue de la Mustang qui pose question en France avec de telles taxes. La Mustang est aujourd'hui facturée à partir de 48'800 euros. L'ajout d'un malus de 40'000 euros à la facture finale devrait certainement lui être fatal, d'autant plus que Ford a bâti la réputation de sa Mustang grâce à des tarifs contenus pour des prestations et un plaisir de conduite de premier ordre.

Galerie: Ford Mustang Mach 1 (2020)