Le passage à la norme antipollution Euro 6d, applicable dès le 1er janvier 2021, aura raison de certaines motorisations chez Mazda.

Le diesel, ça n'a jamais vraiment été la marque de fabrique de Mazda, du moins en Europe, le constructeur ayant déjà pris les devants il y a quelques années en préférant se concentrer sur des innovations autour du moteur essence. Le dernier exemple en date, c'est le quatre cylindres essence Skyactiv-X et son système d'allumage révolutionnaire.

Néanmoins, avec une fiscalité longtemps avantageuse pour le gasoil, Mazda se devait de garder des moteurs diesel à son catalogue pour satisfaire les entreprises. Mais il va y avoir du mouvement l'année prochaine, notamment à cause du passage à la norme antipollution Euro 6d, applicable dès le 1er janvier 2021. En effet, les Mazda3, Mazda CX-30 et Mazda6 ne seront plus disponibles en diesel comme vient de nous le confirmer Mazda France. Seul le CX-5, le gros SUV de la gamme, conservera ce moteur. Rappelons également que les Mazda2, CX-3 et bien évidemment la MX-5 ne sont pas disponibles en diesel.

Les Mazda3 et Mazda CX-30 étant des modèles récents, leurs moteurs essence correspondent aux exigences actuelles et sont impactés dans une moindre mesure par les normes environnementales. Ce sera un peu plus dommageable pour la Mazda6, qui est une grande berline, et qui convient aux gros rouleurs la plupart du temps. Pas sûr que le moteur essence quatre cylindres 2,5 litres de 194 correspondent aux besoins de la clientèle habituelle de ce genre de voitures.

N'oublions pas que Mazda est avant tout un motoriste, la marque travaille donc sur d'autres solutions, dont un six cylindres en ligne en essence et en diesel. C'est d'ailleurs la future génération de Mazda6, prévue pour 2022, qui devrait étrenner cette nouvelle motorisation. Notons d'ailleurs un regain notable pour le six cylindres en ligne ces derniers temps, Mercedes a aussi inauguré ce moteur à la place des V6 sur certaines de ses berlines et certains de ses SUV. La Mazda6 devrait également inaugurer une toute nouvelle plateforme avec une architecture de propulsion.

Galerie: Essai Mazda CX-30 (2019)