Même si Bentley reste dans la famille Volkswagen, ce changement aurait quelques conséquences.

Il y a du changement qui se prépare du côté du groupe Volkswagen, notamment concernant certaines de ses marques à vocation sportive ou luxueuse, à l'image de Lamborghini, Bugatti, Ducati ou encore Bentley. Si les trois premières marques citées font l'objet d'interrogations concernant une potentielle vente, ce n'est pas le cas pour Bentley.

En effet, le groupe allemand songerait à passer la marque britannique sous la tutelle d'Audi comme le révèle le journal d'outre-Rhin Automobilwoche. Qu'est-ce que ça pourrait bien changer puisque Bentley resterait, quoi qu'il en soit, au sein du groupe Volkswagen ?

Des Bentley moins luxueuses à l'avenir ?

Bentley, sous la coupe jusqu'à présent du patron de Porsche, Oliver Blume, passerait l'année prochaine sous la supervision d'Audi. Le président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess, estime qu'elle aura davantage de potentiel avec Audi notamment dans un souci d'économies d'échelle sur son segment haut de gamme.

En d'autres termes, cela permettrait de mieux tirer parti des synergies de l'entité Audi pour aider Bentley à se développer et donc à niveler en quelque sorte vers le bas, en étendant sa gamme et en proposant des produits toujours haut de gamme, mais peut-être moins luxueux.

Nous pourrions imaginer un petit frère au Bentayga avec les dessous d'un Audi Q5 par exemple, ou bien même d'un Audi Q4 e-tron puisque l'avenir se tourne vers le 100 % électrique. Le remplaçant du Bentayga, qui sera sûrement électrifié aussi, pourrait par exemple reposer sur la plateforme des Audi e-tron et e-tron Sportback.

Le groupe Volkswagen s'interroge

Lamborghini, filiale d'Audi, va-t-il faire les frais de ce remaniement ? Rien est certain pour le moment, les discussions sont toujours en cours d'après certaines sources internes. Rappelons que Bentley est plutôt en bonne santé, notamment grâce à un redressement financier important ces dernières années, mais les nouveaux enjeux environnementaux, le Brexit ou encore la pandémie actuelle sont autant de facteurs pouvant fragiliser la marque.

Comme énoncé plus haut, si Bentley semble toujours en odeur de sainteté au sein du groupe Volkswagen, des questions se posent autour de Lamborghini, même si on imagine pour le moment assez mal le groupe mettre en vente la marque. Pour Ducati rien ne change, comme chaque année la marque est annoncée en vente.

Concernant Bugatti, certaines sources évoquent un rapprochement avec Rimac, une marque détenue à 15,5% par Porsche... propriété du groupe Volkswagen. Porsche qui entend bien également grimper encore plus au capital de la firme croate d'ici les années à venir. Il y aurait comme un jeu des chaises musicales qui se profile du côté du groupe Volkswagen n'est-ce pas ?