La supercar hybride britannique n'est pas assujettie au malus écologique dans l'Hexagone, malgré ses 680 chevaux.

Le mois dernier, McLaren a présenté une nouvelle supercar qui devrait nous donner un petit aperçu de ce à quoi devrait ressembler ce segment d'ici les prochaines années. Outre l'intégration d'éléments techniques propres à McLaren, comme sa nouvelle structure ultra-légère appelée "McLaren Carbon Lightweight Architecture" (MCLA), la firme inaugure également un nouveau groupe motopropulseur, à savoir un V6 3,0 litres bi-turbo hybride.

Dans le détail, concernant la partie thermique, la McLaren Artura est dotée d'un V6 3,0 litres bi-turbo de 585 chevaux et 585 Nm de couple placé en position centrale arrière. Ce moteur est couplé à un bloc électrique de 95 chevaux et 225 Nm, intégré dans la boîte de vitesses, pour une puissance cumulée de 680 chevaux et 720 Nm de couple. La puissance est répartie uniquement au niveau de l'essieu arrière via une nouvelle boîte de vitesses robotisée à double embrayage à huit rapports. En termes de performances, McLaren annonce un 0 à 100 km/h abattu en 3,0 secondes, un 0 à 200 km/h en 8,3 secondes et une vitesse maximale de 330 km/h.

2022 McLaren Artura Extérieur

Des chiffres qui donnent le tournis et qui devraient bien évidemment se payer au prix fort. Mais grâce à son hybridation et son poids contenu de 1395 kilos à vide, la McLaren Artura échappe à tout malus dans l'Hexagone. Ainsi, malgré ses 680 chevaux, grâce à des émissions de CO2 homologuées à seulement 129 g/km, soit quatre grammes sous le seuil de déclenchement du malus, elle n'écope d'aucune taxe supplémentaire, là où la plupart de ses concurrentes ont le droit à la sentence maximale, à savoir 30'000 euros en 2021 et bientôt 40'000 euros en 2022.

En France, la McLaren Artura débute donc à partir 228'000 euros, hors frais de transport, pour une version "de base". Au total, avec les différents frais de transport et de douane obligatoires depuis le Brexit, il faut ajouter 3000 euros pour avoir le prix final d'une McLaren Artura dans l'Hexagone, ce qui fait grimper la facture à 231'000 euros TTC.

2022 McLaren Artura Intérieur

Il s'agit du prix à payer pour une finition "Standard" qui comprend, de série, l'habitacle et le ciel de toit en Alcantara, les sièges ClubSport, la colonne de direction à réglage électrique, le volant en cuir, la finition intérieure satinée noire, les composants intérieurs "Black Sparkle" ou encore les palettes de changement de vitesse en "noir Satin".

Trois autres niveaux d'équipements viennent s'ajouter à la finition "Standard", à savoir "Performance", "TechLux" et "Vision". Chacune de ces versions est disponible moyennant une rallonge de 7570 euros. Le traitement des matériaux et les couleurs diffèrent en fonction de la finition sélectionnée.

À cela, il est possible d'opter gratuitement pour le "Practicality Pack", qui comprend un "lift system" permettant de relever le train avant, des rétroviseurs chauffants réglables électriquement avec fonction bascule pour la marche arrière, des radars de stationnement avant et arrière, une caméra de recul ou encore le système HomeLink. La McLaren Artura peut être configurée en suivant ce lien.

Galerie: McLaren Artura (2021)