Il y a 20 ans, la seule Passat à 8 cylindres faisait ses débuts !

Depuis quelques années déjà, les anciennes ne sont plus les seules à avoir la côte. Les "yountimers" aussi. Ces véhicules entre deux âges, ni assez vieux pour être qualifiés de "collection", ni suffisamment jeunes pour être toujours "modernes". Aujourd'hui, on se penche sur le cas d'une berline qui a marqué son époque, la Volkswagen Passat W8 ! 

La période du tournant du millénaire est marquée par un mélange de mégalomanie et d'ingéniosité au sein du groupe Volkswagen : sous l'égide de Ferdinand Piëch, la Bugatti Veyron, la VW Phaeton et la VW Passat W8 voient le jour. Et aussi différent que soit ce trio, ce qu'il avait en commun était l'idée du moteur en W. 

Le projet le plus fou a sans doute été de placer un petit frère aux côtés de la Phaeton W12 presque en même temps que sa première apparition il y a 20 ans : la Passat W8 de la série B5, qui avait subi un important lifting en 2000. 

VW Passat W8 (2001-2004)

Le premier moteur W, développé en 1997 par Ferdinand Piëch, alors PDG de Volkswagen AG, était une énorme unité de 18 cylindres composée de trois moteurs VR6 six cylindres disposés en forme de "W" incliné. Le W18 a fait ses débuts en 1998 dans un concept de la marque Bugatti, alors récemment acquise, mais l'intention pratique de l'architecture du moteur était de fournir des alternatives compactes et performantes aux gros moteurs V6 et V8. 

Le coupé VW W12 a également été présenté au salon de l'automobile de Tokyo en 1997, qui a été développé pour devenir la W12 Nardo de 600 ch en 2001, mais qui n'a jamais été produite. Le W16 devant être lancé avec la Bugatti Veyron et le W12 devant faire revivre Bentley, les moteurs W se sont avérés commercialisables et Volkswagen a cherché des versions plus petites pour sa propre gamme. 

La conception du moteur W8 comportait deux blocs-cylindres VR4 à angle étroit de 15 degrés disposés sur un vilebrequin commun à un angle de 72 degrés - imaginez deux V joints à leurs sommets. Le W8 de 4,0 litres qui en résulte développe 275 ch et 370 Nm de couple à 2750 tr/min.

VW Passat W8 (2001-2004)

Plus important encore, les petites dimensions du W8 lui permettaient d'être monté transversalement sous le capot des voitures à traction avant. À première vue, la Passat peut sembler un choix inhabituel pour le moteur W8. Mais avec ses dimensions de seulement 16,5 x 28 x 26,9 centimètres, le W8 s'insère facilement dans le compartiment moteur, qui jusqu'alors ne pouvait accueillir qu'un moteur V6. Curieux : le W8 a néanmoins été installé longitudinalement dans la Passat, comme le montre également notre photo de couverture.

La fin des années 1990 a été une période de croissance pour Volkswagen, et Piëch a essayé de surfer sur la vague pour atteindre des segments de marché plus haut de gamme. Cette poussée comprenait l'acquisition de Bugatti et la renaissance de Bentley, bien sûr, mais elle signifiait également un effort pour amener aussi Volkswagen dans le haut de gamme. Une Passat à huit cylindres a permis à la société de concurrencer les berlines de luxe plus haut de gamme et plus performantes tout en se présentant comme une offre abordable.

Volkswagen a annoncé que la Passat W8 était exactement ce qu'elle était lorsqu'elle a fait ses débuts à l'été 2001 : "une passerelle vers le secteur du luxe... conçue pour séduire les acheteurs à la recherche de performances élevées et de qualité dans un ensemble subtil et abordable."

VW Passat W8 (2001-2004)

Malheureusement, c'était juste un peu trop subtil. Car à part le sigle W8 sur la calandre (qui pouvait être enlevé), la Passat haut-de-gamme différait peu de ses frères "classiques". Et ceux qui voulaient absolument une VW de luxe pouvaient désormais opter pour la Phaeton, plus prestigieuse. Néanmoins, la Passat W8 était même disponible en version blindée à protection spéciale de classe B4. 

Les modèles Passat W8 commençaient à environ 40'000 dollars aux États-Unis et étaient équipés de série du système de transmission intégrale 4Motion de la société. Ils étaient proposés avec une boîte manuelle à six vitesses ou une boîte automatique Tiptronic à cinq vitesses. En particulier en version manuelle, la Passat W8 était un loup dans la bergerie, ne mettant que 6,5 secondes pour atteindre 100 km/h.

En Allemagne, la VW Passat W8 coûtait bien 80'000 marks au lancement. Au moins, elle se démarquait clairement des autres variantes de la Passat avec des équipements de série tels que les vitres teintées et isolées thermiquement, les phares bi-xénon et l'aide au stationnement. À l'intérieur, le cuir souple rencontre les touches de bois et un système audio puissant. Mais pour 80'000 marks, il y avait aussi des alternatives avec une étoile ou le logo BMW. Sans doute plus sexy.

VW Passat W8 (2001-2004)

Pour le plus grand plaisir des amateurs, la Passat W8 était également disponible en version break. Les critiques étaient élogieuses, mais l'idée d'une Passat haut de gamme équipée de cet étrange nouveau moteur n'a pas été bien accueillie par les acheteurs. En 2004, la Passat W8 a été abandonnée après avoir été vendue à seulement 11'000 unités dans le monde (selon Volkswagen USA, dont 2'359 en Allemagne) - et avec elle, le moteur W8 lui-même a disparu.

La Passat devait être le seul véhicule à utiliser le moteur W huit cylindres de la marque. Curieusement, la Phaeton avait un V8 de 4,2 litres (familier à l'Audi A8) sous le capot, faisant de du W8 un exemplaire unique et couteux.

La courte durée de vie de la Passat W8 a contribué à lui assurer un public fidèle après sa disparition. Au fil des ans, l'attrait pour le modèle na cessé de grimper - le petit nombre de véhicules produits l'a rendu rare ; le fait qu'il s'agisse de la seule application de production du moteur W8 l'a rendu unique. À cela s'ajoutait la particularité de la boîte de vitesses manuelle à six rapports.

La VW Passat W8 est en tout cas une voiture de collection 20 ans après ses débuts et un youngtimer pleine d'avenir. Mais attention : en matière de consommation de carburant et de prix des pièces détachées, la Passat patronale d'antan est toujours à la hauteur de ses prétentions !

Galerie: VW Passat W8 (2001-2004)