Prudence est mère de sureté.

Acheter une voiture d'occasion n'est pas de tout repos. Avant de s'engager, mieux vaut procéder à quelques vérifications pour que l'achat et la détention du véhicule se passent sans encombre. Dans cet article, et grâce à une étude menée par CarVertical, nous allons vous aider à identifier et à éviter les arnaques les plus courantes sur le marché de l'occasion. 

D'après l'analyse de plus d'un million de rapports d'historique de voitures situées dans plusieurs pays d'Europe (liste complète des pays étudiés en fin d'article), près d'un tiers des voitures contrôlées ont été endommagées et 16,7% des véhicules d'occasion n'affichent pas leur vrai kilométrage (fraude kilométrique). Enfin, il se trouve que certains véhicules ont connu une première vie en tant que taxi ou voiture de location, tandis que d'autres ont tout simplement été volés. 

Véhicule endommagé ou kilométrage trafiqué

Avant de sauter le pas, il convient donc de bien vérifier l'état de la carrosserie. Si par exemple vous remarquez qu'il y a des écarts aléatoires entre les panneaux de carrosserie, passez votre chemin, le véhicule a probablement été endommagé et mal réparé. Pour vérifier que le kilométrage affiché est exact, commencez par demander au propriétaire l'historique complet du véhicule avec les dates et les relevés kilométriques de chaque révision.

Si un véhicule peu ou moyennement kilométré présente un intérieur usé, prenez garde ! Dans ce cas, il convient d'examiner l'état du volant, du levier de vitesses, des sièges, du pédalier, etc. En cas de doute, préférez vous orienter vers un autre véhicule. 

Ancien véhicule de taxi ou de location

Les voitures de location et de taxi sont généralement plus kilométrées et usées prématurément. CarVertical affirme dans son rapport que 0,2% des véhicules inspectés sont dans cette catégorie. Il est possible de les repérer "à partir de la couleur de la peinture", bien que quelques escrocs n'hésitent pas à les repeindre ni vu ni connu.

Véhicule volé

Méfiez-vous également des véhicules volés, car même si vous achetez de bonne foi une voiture volée, elle peut vous être confisquée et vous aurez alors beaucoup de difficultés à récupérer votre argent auprès du vendeur. Là encore, pour éviter de tomber dans le panneau, vérifier bien l'historique du véhicule mais aussi les numéros de série (comparez le numéro de série inscrit sur la carte grise et celui sous le capot par exemple), tout doit être parfaitement limpide, rien ne doit vous sembler étrange. 

Prix trop bas, méfiance

D'un point de vue plus global, une voiture vendue bien en-dessous du marché doit vous interpeller. N'hésitez à demander quelles sont les motivations du vendeur, peut-être qu'il est juste pressé de vendre sa voiture pour un projet immobilier (ou raisons diverses), ou bien, il sait pertinemment que son véhicule n'est pas très net et que le meilleur moyen d'attirer le chaland et de le brader.


Pays étudiés : Allemagne, Croatie, Bulgarie, Hongrie, l'Estonie, Finlande, France, Belgique, Biélorussie, Italie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Russie, Ukraine, Serbie, Slovaquie, Slovénie et Suède.