Les quatre éditions Super Sport de l'histoire ont été réunies pour une séance photo.

Il suffit de lire le nom "Bugatti" pour qu'une série de mots viennent en tête : vitesse, performance, puissance... Le suffixe "Super Sport", quant à lui, rajoute encore un peu d'exclusivité. Chaque génération de Bugatti a eu sa propre version ultra performante et la société les a réunies pour une photo de famille exceptionnelle.

Le début de la légende

La première Super Sport, c'est elle : la Bugatti Type 55. C'est la seule Super Sport de l'ère Ettore Bugatti et elle a été présentée au Salon de l'automobile de Paris en 1931. Les 38 exemplaires construits étaient propulsés par un moteur 8 cylindres en ligne 2.3 suralimenté, caché par des formes élégantes, capable d'amener la voiture à plus de 180 km/h.

La storica riunione delle Bugatti Super Sport
Bugatti Type 55 Super Sport

Appuyons sur le bouton "Avance rapide" de la machine à remonter le temps, et arrêtons nous dans les années 1990 avec l'EB 110 Super Sport, qui n'a vu que 39 exemplaires sortir d'usine. Cette Bugatti a été la première voiture de série à être partiellement fabriquée en fibre de carbone. Grâce à l'utilisation intensive de matériaux légers, la carrosserie ne pesait que 125 kg sur la balance.

La storica riunione delle Bugatti Super Sport
Bugatti EB 110 Super Sport

Le V12 était soutenu par quatre turbos pour une puissance totale de 610 ch. Le tout était associé à une transmission intégrale et à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports avec un différentiel arrière à glissement limité. Le résultat ? Une vitesse de pointe de 351 km/h et un 0-100 km/h parcouru en 3,26 secondes.

Les années 2000

Puis nous arrivons aux années 2000. Sous la nouvelle égide du groupe Volkswagen, voici la Bugatti Veyron. Dans sa version Super Sport, produite à 48 exemplaires, le W16 8.0 est capable d'atteindre 1200 ch et un couple monstrueux de 1500 Nm.

La storica riunione delle Bugatti Super Sport
Bugatti Veyron Super Sport

Un aérodynamisme sophistiqué complète l'ensemble de l'hypercar, qui a atteint la vitesse record moyenne de 431,072 km/h (434,211 km/h à l'aller et 427,933 km/h au retour) en 2010. Toute la fureur du moteur 16 cylindres se déchaîne en quelques secondes : l'accélération de 0 à 100 km/h ne nécessite que 2,5 secondes et il faut 7,3 secondes pour atteindre 200 km/h.

La storica riunione delle Bugatti Super Sport
Bugatti Chiron Super Sport

La dernière étape du voyage Super Sport est la Chiron. Rebaptisée 300+ en référence aux 300 miles par heure qu'elle avait dépassé, enregistrant 490,484 km/h avec le pilote Andy Wallace à son volant, elle reste l'une des voitures les plus rapides de la planète.

Le moteur reste le W16 8.0, fortement revu et corrigé par rapport à la Veyron puisqu'atteignant désormais 1600 ch et 1600 Nm de couple (+100 ch par rapport à une Chiron "de base"). 

Si cette Chiron Super Sport 300+ est la Bugatti la plus puissante jamais produite, elle n'est disponible qu'en 30 exemplaires, tous dans cette livrée de carbone apparent noir avec les deux bandes de course orange. Mais faut-il voir dans cette réunion de famille l'arrivée imminente d'une nouvelle version de cette Bugatti Chiron Super Sport ? En tout cas Bugatti ne dit pas non, expliquant dans le communiqué accompagnant ces photos qu'elle "ne sera pas la dernière Super Sport de la longue histoire de Bugatti". 

Galerie: Toutes les Bugatti Super Sport réunies