Lotus vient de présenter la toute nouvelle Emira, et il nous a semblé intéressant de remonter le temps pour vous parler d'un concept que vous avez sans doute oublié ou que vous ne connaissez peut-être pas. Il s'agit de la Lotus Etna, un concept dessiné par ItaldDesign et présenté au salon de l'automobile de Birmingham en 1984. 

Ce devait être la première supercar à moteur central de Lotus, le constructeur comptait d'ailleurs la commercialiser et en faire sa vitrine technologique. Pour ce faire, la Lotus Etna devait recevoir des technologies de pointe (pour son époque) issues de la Formule 1 comme l'anti-patinage, l'ABS ou encore, une suspension pilotée avec contrôle actif du roulis.

Lotus Etna
Lotus Etna

Elle devait être motorisée par un tout nouveau moteur, un V8 (Type 909) de 4,0 litres développant la bagatelle de 320 ch (sa puissance finale sera de 335 ch). Lotus avait confié la conception de ce moteur à Tony Rudd en 1978 et tenait à ce que cette pièce maitresse partage le plus d'éléments avec le quatre cylindres de la Lotus Esprit.  

Lotus Etna

Tous les voyants semblaient être au vert pour la production de l'Etna, même le public et les médias étaient enthousiasmés par la belle anglaise. Malheureusement, Lotus voulait accoucher de l'Eltna alors que l'entreprise traversait une mauvaise période. Difficulté financière, décès de Colin Chapman, flambée du prix de l'essence, rachat de Lotus par GM, l'Etna a été mise au placard et n'a finalement jamais roulé. Lotus était convaincu qu'il valait mieux se consacrer aux voitures de sport bon marché et qu'il n'y avait pas de place aux supercars. C'est dans ce contexte que la Lotus Elan M100 est née en 1989. 

Quelques années plus tard, en 2001, la Lotus Etna réapparut. Le constructeur britannique a décidé de se séparer de son concept en le vendant aux enchères. Il a été racheté par Olav Glasius qui souhaitait le restaurer quoi qu'il en coûte car son état laissait à désirer.

Lotus Etna

Il a donc fait appel à un ancien ingénieur de Lotus devenu restaurateur, Ken Kyers, et à son fils, Neil Kyers. Ce concept n'a jamais roulé mais les restaurateurs découvrirent avec stupéfaction que Lotus avait bel et bien intégré le moteur V8 - l'un des deux exemplaires assemblés par Lotus - ainsi que la boîte de vitesses. En fait, lors de sa conception, Lotus avait envoyé à Italdesign le châssis allongé de l'Esprit ainsi que le moteur V8 et la boîte afin que Giorgetto Giugiaro (fondateur d'Italdesign) et ses équipes puissent dessiner l'Etna tout en y intégrant la mécanique de la supercar.

C'est alors que le nouveau propriétaire de l'Etna demanda à Ken Kyers de lui insuffler la vie, la simple restauration de départ s'est transformée en un véritable chantier, il a fallu un an de travail pour que la Lotus Etna prenne vie et parade à Goodwood.

Galerie: Lotus Etna (1984)