Quoi de pire pour une marque que de se faire pirater ses réseaux sociaux ? C'est l'amère expérience qu'a vécue Mazda aux Etats-Unis. Tout allait bien lorsque son compte Instagram a été piraté... Les hackers ont profité de l'occasion pour poster l'image d'une certaine Emma Ramirez qui comptabilise plus de 100 000 fans sur Instagram et qui se présente comme étant une "tradeuse" spécialisée dans le Forex. 

Cette publication est restée en ligne durant plusieurs heures, mais l'équipe de Mazda est parvenue à reprendre la main sur son compte et d'effacer le post. Un peu plus tard, elle a publié une image de son logo en présentant ses excuses :

"Nous nous excusons que notre compte Instagram ait été compromis hier. Merci à notre communauté Mazda dévouée de nous supporter. Heureux d'être de retour là où nous devons être, dans le siège du conducteur."

 

Le chargé des réseaux sociaux peut remercier les pirates de ne pas avoir fait trop de dégâts. En ayant accès au compte, ils auraient très bien pu supprimer toutes les publications et modifier les paramètres afin de garder le contrôle aussi longtemps que les modérateurs d'Instagram n'interviennent pas. Ce piratage n'a donc pas été fait dans l'intention de nuire à Mazda, et montre qu'aucune société n'est vraiment à l'abri, même un constructeur comme Mazda qui compte 328 000 abonnés sur son compte Mazda USA

Tout est bien qui finit bien, les administrateurs de la page seront dorénavant plus vigilants, et devront remercier leur communauté qui s'est montrée compréhensible et bienveillante. Certains s'amusent même de cette situation, en demandant à Mazda de leur donner une Mazda RX-7 FB pour se faire pardonner. Il n'est pas sûr que cette demande soit acceptée...