Le monde des supercars ne cesse de nous étonner avec, ces dernières années et l'avènement de l'électrique, l'arrivée d'obscures "constructeurs" nous promettant monts et merveilles. Le dernier en date est bulgare et s'appelle Alieno, un petit constructeur fondé en 2015 et qui avait présenté il y a quelques années l'Arcanum, son premier projet, assez proche esthétiquement d'une Lamborghini.

Voici donc sa seconde création, l'Unum, une supercar 100 % électrique qui existe uniquement en version numérique comme vous pouvez le constater sur les visuels, des visuels qui auraient mérité d'être un peu plus travaillés soit dit en passant.

Alieno Unum
Il y a quelques problèmes de proportion entre la partie avant et la partie arrière

Esthétiquement, c'est une nouvelle fois très proche d'une Lamborghini dans la philosophie, avec des lignes tendues et taillées à la serpe. Le constructeur propose une gamme de packs dédiés aux différentes utilisations possibles. La version de base dénommée THF ne comprend pas d'éléments aérodynamiques actifs. La version dédiée à la piste TRS intègre de nombreux spoilers et éléments actifs lui permettant d'être logiquement plus efficace qu'une version THF.

Cette voiture n'existant que sur ordinateur pour le moment, on peut lui faire dire à peu près ce que l'on veut. Sous le capot, nous retrouvons donc une motorisation 100 % électrique avec plusieurs batteries, motorisations et cartographies. La plus puissante d'entre elles peut délivrer jusqu'à 5221 ch et peut atteindre 584 km/h en vitesse de pointe. Tout en sachant qu'il a fallu plusieurs dizaines d'année à Bugatti avant de pratiquement frôler la barre des 500 km/h (sans l'atteindre encore), la vitesse maximale présentée paraît bien utopique.

Alieno Unum

Le moteur, dans toutes ses variantes de puissance, peut être associé à trois packs batteries différents. Il y a le SBP (Street Battery Pack) d'une capacité de 180 kWh, le TBP (Track Battery Pack) de 120 kWh, et enfin le RBP (Race Battery Pack) de 60 kWh. Cette dernière version, moins lourde et qui dispose de moins d'autonomie, est destinée à un usage sur piste.

Chaque type de pack est clairement dédié à un usage différent et l'utilisateur peut choisir lors de sa commande celui dont il va équiper sa voiture, en fonction de ce qu'il va en faire. Connecté à un chargeur rapide de 350 kW, l'Unum peut se recharger en 30 minutes avec le pack SBP, 20 minutes pour le pack TBP et 10 minutes dans le pack RBP.

Alieno Unum

Vous pensez certainement que cette voiture n'existera jamais et, effectivement, nous ne pouvons pas forcément vous donner tort au vu de ce qui est annoncé. En revanche, certaines des technologies présentes se retrouveront peut-être au sein de futurs modèles d'autres constructeurs d'ici les années à venir.

Alieno accepte d'ores et déjà les commandes. L'Urum THF débute à partir de 1,8 million d'euros, tandis que la version TRS réclame 3,0 millions d'euros au minimum. Selon les équipements, le prix peut atteindre 4,5 millions d'euros. Les délais de livraison sont de 18 à 30 mois selon le fabricant bulgare. Reste à savoir si un client mettre le prix de pratiquement deux Bugatti Chiron dans une supercar bulgare qui n'existe que virtuellement pour le moment.

Galerie: Alieno Unum