Tesla et Qantas sont à l’origine de cet improbable duel entre moteur électrique et réacteurs.

La compagnie aérienne australienne Qantas a eu l’idée d’opposer l’un de ses Boeing 737 à une Tesla Model S. Le résultat : un duel à (très) haute vitesse.

Si c’est en ce moment la Model 3 de Tesla qui fait le plus parler d’elle, la Model S avait elle aussi mobilisé toutes les conversations des passionnés d’automobile en 2012. Cette Tesla avait sans conteste modifié la perception et le regard des consommateurs sur les véhicules électriques.

La berline est ici opposée à un Boeing 737 de la compagnie Qantas, sur l’une des pistes de l’aéroport d’Avalon, au sud-ouest de Melbourne. D’un côté, un immense avion surpuissant à réacteurs ; de l’autre, la Tesla Model S P90D capable d’atteindre les 100 km/h en trois secondes à peine.

Au-delà de voir lequel allait être plus rapide que l’autre - laissons le suspense faire son effet -, l’objectif était aussi de faire démarrer en trombe le nouveau partenariat entre le constructeur californien et la société australienne. Qantas va en effet bénéficier des nouvelles technologies employées sur les nouvelles Tesla, tandis que les propriétaires des voitures américaines auront la possibilité d’adhérer au Qantas Club.

Sans rien dévoiler du résultat, nous pouvons affirmer que la Tesla était vraiment très forte lors du départ. À l’arrivée, le match a pris fin lorsque l’avion s’est envolé.

Avec Anthony Karr

Tesla Model S vs. Boeing 737