Les legos sont utilisés pour construire des choses incroyables. Plus qu'un simple jouet, ils permettent construisent des objets réalistes grandeur nature en utilisant rien de plus que l'habileté et l'imagination. Cependant, lorsque l'artiste en question construit un objet réaliste avec les mouvements qui vont avec comme ce moteur 454 V8 de Chevrolet et sa transmission, on atteint le niveau supérieur.   

Cette création d’Evan Koblentz n'a pas été assemblée à partir d'un kit mais à partir de pièces Lego de la série Expert Builder des années 1970 et 80. Cette reproduction du moteur se compose d'au moins plusieurs milliers de pièces et il est presque grandeur nature avec un poids d’environ 18 kilos. Koblentz dit qu'il lui a fallu "une pandémie" pour le construire, et il a choisi le Chevy 454 parce que c'était le genre de moteur que vous verriez dans une voiture de cette période, comme une Corvette ou une Chevelle SS.

En plus des Legos vintage utilisés, ce qui est le plus impressionnant dans ce modèle, c'est la précision du mouvement. Le moteur a un vilebrequin, des soupapes, des culbuteurs, un arbre à cames et des pistons qui fonctionnent. Il comprend des lumières pour simuler l'allumage de la bougie, le clignotement étant contrôlé par un ordinateur Lazer 128 8 bits des années 1980 qui exécute les programmes. 

La petite rédemption du Chevy 454

Koblentz a terminé la construction du moteur en 2022 et l'a emmené au Brickworld Chicago, qui est l'une des plus grandes conventions de Lego aux États-Unis. Le moteur Chevy 454 V8 a été nominé pour un prix dans la catégorie "Meilleure mécanique" mais n'a pas gagné. Il a ensuite ajouté une transmission à quatre vitesses fonctionnelle, avec une marche arrière, un embrayage et un levier de vitesses, et l'a ramenée au Brickworld Chicago 2023. Cette fois, il a remporté la victoire dans la catégorie "Meilleure mécanique ", une juste récompense.

Le Chevy 454 a été introduit en 1970 en remplacement du 427 V8. En plus de la Chevrolet Corvette et de la Chevelle SS, il a été utilisé dans les Caprice, El Camino et Monte Carlo avant d'être supprimé à la fin de l'année 1975 en raison du resserrement des réglementations en matière d'économie de carburant et d'émissions. Il est brièvement revenu dans les années 1980 et 1990 et a été installé dans les camions General Motors de cette époque, y compris le muscle truck Chevy SS 454.