Comme annoncé précédemment, Nissan a l'intention de lancer un véhicule électrique équipé de batteries à l'état solide (ASSB) d'ici 2028. Celles-ci sont développées en interne et sont présentées comme une "technologie qui changera la donne" en doublant la densité énergétique par rapport aux batteries lithium-ion liquides actuelles. En outre, les temps de charge pourraient être réduits d'un tiers. Le constructeur automobile japonais souhaite installer les ASSB dans toutes sortes de voitures, y compris les véhicules à hautes performances.

Cela inclut également la légendaire GT-R, qui est produite depuis fin 2007 si l'on s'en tient strictement à la génération actuelle, la R35. Dans une interview accordée au magazine Top Gear, Ivan Espinosa, chef de produit mondial de la société, a expliqué que le poids est le principal ennemi des supercars et que, les batteries actuelles étant trop lourdes, Nissan a l'intention d'attendre les ASSB pour électrifier complètement Godzilla. Doubler la densité énergétique permettrait aux ingénieurs d'installer une batterie plus petite qui limiterait la pénalité de poids tout en conservant la configuration 2+2.

Nissan Hyper Force concept

Espinosa a ajouté qu'une GT-R électrique serait équipée de deux, trois, voire quatre moteurs, en fonction de la configuration que l'équipe de développement souhaitera mettre au point. La transmission à quatre roues motrices est une évidence, avec un moteur entraînant l'essieu avant et un autre les roues arrière. Sur la photo, le concept Hyper Force présenté la semaine dernière au Japan Mobility Show dispose d'une puissance impressionnante de 1 341 chevaux provenant d'une paire de moteurs électriques.

Nissan pense déjà à une future version Nismo dotée d'une batterie plus petite pour réduire encore le poids. Espinosa explique que le modèle normal aurait un pack plus grand pour une plus grande autonomie, tandis que le dérivé épicé serait orienté vers la piste en sacrifiant l'autonomie pour des performances accrues en amincissant la batterie.

Le chef de produit a ajouté qu'une GT-R électrique ne devait pas devenir une "voiture super exclusive", suggérant que le prix devrait rester (relativement) abordable plutôt que d'entrer dans le secteur des supercars.

Avec les ASSB encore dans quatre ans environ, cela signifie-t-il que la GT-R R35 se maintiendra au moins jusqu'en 2028 ? Difficile à dire, mais il convient de souligner que la supercar vieillissante a déjà été abandonnée en Europe en raison de la réglementation sur le bruit. Elle a également disparu d'Australie en raison de nouvelles normes de sécurité qu'elle ne peut pas respecter. Enfin, Espinosa réfléchit à une voiture de sport électrique beaucoup moins chère que Nissan pourrait vendre aux jeunes d'une vingtaine d'années, mais celle-ci n'est pas près de voir le jour.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!