Où sont passés les monospaces compacts et pratiques d'autrefois ? Voulons-nous vraiment n'avoir que des SUV, comme le pensent les constructeurs ? Une chose est sûre : il y a une vingtaine d'années, le "Big Three" nous régalait avec des modèles correspondants.

Dès 1999, l'Opel Zafira surprenait avec ses sièges arrière astucieusement pliables, suivi en 2003 par le Volkswagen Touran et le Ford C-Max. A l'époque, le nom était encore complété par le suffixe "Focus", qui faisait référence à son origine technique.

Ford Focus C-Max (2003-2010)

Ford Focus C-Max Concept (2002)

Un modèle basé sur la Ford Focus

Un concept proche de la future Ford Focus C-Max se trouvait déjà au Salon de l'automobile de Paris 2002. Le C-Max de 4,39 mètres de long (code : C214) était basé sur le plancher de la deuxième génération de la Ford Focus, mais il fut lancé sur le marché avant celle-ci. Contrairement à de nombreux concurrents, le véhicule n'offrait pas de troisième rangée de sièges avec strapontins, mais proposait à la place une rangée de sièges arrière flexibles utilisant le système de sièges (pas dans la version de base Ambiente).

Après avoir rabattu l'assise et le dossier du siège central ainsi que la plage arrière, il était possible d'augmenter considérablement l'espace pour les jambes des sièges arrière extérieurs en les déplaçant en diagonale vers l'intérieur/l'arrière. L'inconvénient était le niveau sonore intérieur légèrement plus élevé qui en résultait, car le volume de résonance était plus important en raison de l'espace de chargement partiellement ouvert vers l'intérieur. En outre, cela réduisait le volume de l'espace de chargement.

Ford Focus C-Max (2003-2010)

Ford Focus C-Max (2003-2010)

Une des particularités était la grande console centrale "Premium" (de série sur la finition Ghia) avec le frein de stationnement électronique EPB (Electronic Park Brake) qui était installé jusqu'à l'actualisation du modèle au printemps 2007.

La fin de l'appellation "Focus"

En avril 2007, le monospace, qui ne s'appelait alors plus que C-Max, a subi un restylage. L'avant devait poursuivre le "Kinetic Design" des autres modèles Ford : Nouveaux phares antibrouillard disposés verticalement, calandre plus grande avec une barre chromée horizontale et autres phares.

Ford Focus C-Max (2003-2010)

Ford C-Max (2007)

Ford avait, en plus, doté le nouveau C-Max de feux arrière à LED, ce qui donnait à la voiture un aspect futuriste dans l'obscurité. L'habitacle a été amélioré par des applications argentées, et l'éclairage des instruments, jusqu'alors vert, typique de Ford, est devenu rouge.

Plusieurs motorisations proposées

A partir de février 2008, le C-Max était disponible en usine avec un système GPL, la base était le moteur à essence 2,0 litres de 107 kW. Le plancher du coffre a été surélevé d'une dizaine de centimètres grâce au réservoir supplémentaire de 42,5 litres de GPL. En mode gaz, il était possible d'atteindre plus de 400 kilomètres. Avec le réservoir d'essence de 55 litres, la voiture avait une autonomie de plus de 1100 kilomètres.

Comme auparavant, le monospace Focus était proposé en trois motorisations diesel de 90 à 136 ch et trois variantes essence de 100 à 145 ch. Le moteur à essence 1,8 litre de 125 ch était également disponible en variante bioéthanol "Flexifuel" : Il était alors possible de mélanger de l'éthanol E85 dans n'importe quelle proportion avec de l'essence super. Le moteur à essence de deux litres pouvait être converti pour fonctionner au gaz naturel (CNG).

Ford Focus C-Max (2003-2010)

Ford C-Max au gaz naturel

Notre jugement à l'époque :

"Avec son moteur à essence deux litres de 145 ch, le C-Max est plus que suffisamment bien motorisé. Certes, la machine devrait être plus vive dès le bas de l'échelle, mais à haut régime, le moteur tient bien l'accélérateur. En 9,8 secondes, le quatre cylindres propulse le C-Max, qui pèse à peine 1,4 tonne, à 100 km/h et lui permet d'atteindre jusqu'à 203 km/h. Le facelift a vraiment bien réussi au C-Max : Il a l'air plus dynamique avec le nez de son grand frère S-Max. L'habitacle gagne en élégance dans les finitions supérieures grâce à la nouvelle console centrale, le toit panoramique en verre est un complément judicieux des équipements supplémentaires. Rien n'a été changé aux caractéristiques éprouvées, dont la flexibilité de l'espace arrière fait partie".

Ce qui nous fait monter les larmes aux yeux, inflation ou pas, c'est que l'entrée de gamme du C-Max commençait en mai 2007, sans changement, à 18 450 euros pour le 1.6 Ambiente de 100 ch, le 2.0 Titanium que nous avons testé coûte 24 050 euros. 

En 2010, la deuxième génération est arrivée sur le marché, il y avait désormais aussi une version plus longue avec des portes arrière coulissantes appelée Grand C-Max. La production s'est terminée en 2019. Le C-Max normal est d'ailleurs devenu le premier hybride rechargeable de la marque Ford à partir de 2011, mais uniquement aux États-Unis. De 2003 à 2010 et de 2014 à 2019, l'usine Ford de Sarrelouis a livré plus de 1,2 million de Ford C-Max.

Galerie: Ford Focus C-Max (2003-2010)