La production de ce modèle cessera en juin.

Pour retrouver des couleurs en Europe, Ford a prévu, entre autres choses, de modifier son offre, de mettre l'accent sur des segments porteurs et a contrario d'abandonner ceux qui sont en perte de vitesse. Après avoir retiré de son catalogue le B-Max, la marque à l'ovale bleu s'apprête à enterrer un autre monospace, le C-Max et son dérivé Grand C-Max. Ce modèle disparaîtra sans être remplacé au moins de juin 2019. L'usine allemande de Sarrelouis qui le produit va devoir réduire la voilure, tout comme celle de Cologne d'ailleurs. Au total, Ford projette de supprimer 5000 postes de l'autre côté du Rhin. Le constructeur affirme avoir présenté à ses employés un programme de départs à la retraite anticipée ou de départs volontaires, avec indemnité de licenciement.

Galerie: Ford C-Max Sport

L'usine de Sarrelouis assure également la production de la Focus, un véhicule qui, lui, ne risque pas de disparaître dans les prochaines années. Ford souligne que le modèle de dernière génération suscite une forte demande, particulièrement dans ses déclinaisons les plus rentables (Wagon, Active et ST). À l'image de la Fiesta, il sera bientôt proposé avec de l'hybride léger. Par la suite, Ford continuera d'étoffer son offre de véhicules électrifiés, conformément à ce qui a été établi dans le plan de relance en Europe. Le constructeur a aussi prévu d'insister sur le marché des SUV. Dans quelques jours, il présentera la nouvelle génération de Kuga et pourrait aussi dévoiler un petit SUV inédit dérivant de la Fiesta.

'