McLaren pourrait bientôt avoir un nouveau propriétaire. Une nouvelle rumeur indique qu'une annonce pourrait avoir lieu dès cette semaine, révélant que le fonds souverain de Bahreïn, Mumtalakat Holding Company, prendra le contrôle total de McLaren Group. Le fonds, entièrement détenu par le gouvernement, serait en train de négocier un rachat avec les actionnaires restants.

À la même époque, en 2022, Mumtalakat détenait près de 60 % des parts de l'entreprise et a étendu son contrôle plus tôt en 2023. Le fonds et d'autres investisseurs ont été une source de liquidités vitale pour McLaren ces dernières années (particulier depuis la crise du Covid), contribuant à maintenir la société à flots face à de nombreux obstacles de production.

À la fin de l’année passée, le constructeur automobile a dû vendre certains de ses véhicules historiques pour financer les améliorations de développement de la supercar Artura, retardée. Mumtalakat aurait payé 100 millions de livres (115,4 millions d’euros au taux de change actuel) pour un nombre non divulgué de ces voitures, et la vente inclurait apparemment une monoplace de championnat de Formule 1.

Des transactions par millions

McLaren a également souffert de problèmes de chaîne d'approvisionnement induits par la pandémie, vendant son siège social et son usine de F1 en avril 2021. Elle a gagné 240 millions de dollars (environ 219 millions d’euros) grâce à cette transaction tout en restant locataire pour les 20 prochaines années.

Un rapport, daté du mois d’octobre, du Telegraph a révélé que la société avait reçu environ 600 millions de livres (692 millions d’euros) de ses différents investisseurs depuis juillet 2022. Quelques 370 millions de livres (427 millions de d’euros) sont arrivés entre mars et septembre de la même année après que la société a terminé 2022 avec 349 millions de livres (402,7 millions d’euros) de pertes.

L'entreprise est en pleine restructuration pour simplifier son activité. Elle a nommé Michael Leiters en tant que nouveau PDG en juillet 2022, qui a admis que les anciens produits n'étaient "pas matures", quelques mois après sa nomination. Un seul propriétaire comme Mumtalakat pourrait contribuer à apporter stabilité et concentration à l’entreprise. En attendant, McLaren Racing supervise ses efforts en Formule 1 et dispose de son propre groupe d'investisseurs privés

Galerie: McLaren Artura 2023