Même si elles produisent moins de voitures que les constructeurs automobiles traditionnels, les entreprises du secteur des supercars ne sont pas à l'abri des réglementations de plus en plus strictes en matière d'émissions. C'est la raison pour laquelle les véhicules performants ont reçu de fortes doses d'électrons ces dernières années, à tel point que les hybrides de Ferrari se vendent désormais mieux que les voitures ICE. Le rival de Maranello n'est pas étranger à l'électrification, puisqu'il a lancé la P1 en 2012.

Le V8 en sursis

En 2023, la McLaren Artura est le PHEV de la marque britannique avec un V6 plus petit. Cependant, si vous voulez une expérience purement ICE, vous devrez vous procurer la 750S. Malheureusement, elle ne sera pas toujours là, car Charles Sanderson, directeur technique de McLaren, affirme que le groupe motopropulseur V8 est en sursis. Il a laissé entendre que la 750S pourrait bien être la dernière voiture de série de la firme à proposer un V8 et à renoncer à l'électrification. Il a toutefois laissé la porte ouverte à des éditions spéciales à tirage limité avec huit cylindres et sans moteur électrique.

Voici ce qu'il a déclaré lors d'une interview accordée au magazine australien CarSales

"Je ne m'y engagerai jamais formellement, mais je pense qu'il s'agira probablement du dernier V8 de série non électrifié au regard de la réglementation mondiale en matière de combustion interne. Nous aimerions [continuer à le faire] parce que la combustion interne a quelque chose de spécial et qu'il y a un marché pour cela. Nous l'apprécions et je pense que les clients l'apprécient." - Charles Sanderson, directeur technique de McLaren

Pas de "vraies" supercars électriques avant 2030

Il a ajouté que si le moteur à combustion interne offre une "expérience très pure", McLaren garde ses options ouvertes en envisageant l'hybridation. Charles Sanderson a indiqué que l'entreprise explorait toutes les options en matière de motorisation. Toutefois, il est peu probable qu'une supercar entièrement électrique voie le jour prochainement.

Début octobre, Michael Leiters, PDG de McLaren, a révélé qu'il ne pensait pas que la technologie des véhicules électriques serait prête pour les "vraies supercars" avant 2030. Bien entendu, les concepteurs de la Rimac Nevera et de la Lotus Evija ne sont pas de cet avis.

McLaren enfin sur le marché des SUV ?

Pendant de nombreuses années, McLaren s'est concentrée uniquement sur les supercars, ignorant le segment lucratif des SUV par crainte d'une dilution de la marque. La nouvelle équipe de direction voit les choses différemment puisqu'elle n'a pas complètement exclu un modèle à grande vitesse. Cependant, cela prendra du temps.

Lors d'une précédente interview au Goodwood Festival of Speed, Michael Leiters a indiqué que l'entreprise devra d'abord commencer à gagner réellement de l'argent avant qu'un SUV ne voie le jour. Il a qualifié ce modèle plus pratique de "performance partagée" en ayant plus de deux sièges et une paire de portes supplémentaire.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!