C’est dans l’un des épisodes de la nouvelle série Netflix "Drive to Survive", qui sort sur les écrans ce vendredi 23 février, que le septuple champion du monde avoue avoir été déçu et frustré d’avoir été ignoré quant à ses avis au sujet de la direction que prenait Mercedes, après l’implantation de la nouvelle réglementation en 2022.

Il y a deux ans, l’écurie allemande avait introduit son tout nouveau concept de "zéro pontons", un projet qui s’était finalement soldé sur un échec avec une W13 peu performante et qui ne remportera qu'une seule course. Un concept que Hamilton n’appréciait pas dès le début.

"L'année dernière [en 2022], je me souviens m'être plaint à l'équipe et avoir dit : 'Écoutez, nous devons faire ces changements, sinon c'est la trajectoire que nous allons suivre et c'est là où nous allons finir, alors s'il vous plaît, s'il vous plaît, faites quelque chose'", raconte Hamilton dans un des épisodes de la série Netflix Drive to Survive, dont la saison 6 arrive sur la plateforme.

 

"Je me souviens qu'ils m'ont dit : 'Nous savons ce que nous faisons, tu as tort'."

 

"Je me suis dit, d'accord, je vais prendre du recul, je ne veux frustrer personne. Puis, au début de la saison, quand nous nous sommes reparlés, ils m'ont dit : 'Oh, peut-être que tu avais raison'."

Des plaintes déjà exprimées par le Britannique lors du premier Grand Prix de 2023 à Bahreïn, après les premiers roulages de la W14, la "soeur diabolique" de la W13. Mais également lors d'un débriefing d'après-course au Grand Prix de Monaco 2023, course au cours de laquelle Mercedes a finalement abandonné son concept de "zéro pontons". On y entend Hamilton dire à son équipe : "Cet aileron est une vraie porte de grange, il traîne beaucoup. L'année dernière, c'était la même chose et l'année d’avant aussi".

Le champion du monde s’était également exprimé au micro de la BBC au cours de la saison passée, semblant regretter de ne pas avoir été écouté par ses ingénieurs et appelant à une prise de responsabilité face à l’échec du projet : "J'ai piloté tellement de monoplaces dans ma vie que je sais ce dont une voiture a besoin et ce dont elle n'a pas besoin."

"Je pense que c'est vraiment une question de responsabilité, il s'agit d'assumer et de dire "oui, tu sais quoi, nous ne t'avons pas écouté, ce n'est pas ce qu'il faut et on doit travailler".

 

Une frustration à l’origine de son départ ?

Rappelons que la nouvelle saison de Drive to Survive a été tournée durant le championnat 2023, avant l’annonce du transfert de Lewis Hamilton chez Ferrari en 2025. On y voit d’ailleurs le pilote évoquer sa décision de renouveler son contrat avec Mercedes l'été dernier.

"Nous avons connu deux années difficiles, mais je reste convaincu que Mercedes et tous les membres de l'équipe ont la capacité de construire une grande voiture", a déclaré le Britannique.

"Il suffit de faire un acte de foi. Toto [Wolff] a écouté. Il n'y aura jamais de moment où je ne serai pas un pilote Mercedes. C'est ma maison, c'est ma famille".

 

Ces nouvelles informations ne font que renforcer le sentiment qu’une cassure a eu lieu entre l’équipe et le pilote durant ces derniers mois. Un facteur qui l’aura finalement poussé à quitter les flèches d’argent pour s’engager avec l’écurie au cheval cabré.