Bien que le 1er avril soit tout proche, le RooBadge est aussi réel que possible. Alors que les badges automobiles modernes intègrent toutes sortes de radars et de capteurs, ce logo Volkswagen est différent. Il est équipé de haut-parleurs directionnels intégrés qui émettent un faisceau sonore soigneusement sélectionné pour éloigner les kangourous. Il s'agit d'un moyen de dissuasion qui est développé pour tous les véhicules, et pas seulement pour les VW.

Comme vous l'avez peut-être deviné, le RooBadge ("Roo" étant la forme abrégée de "kangourou" en anglais australien) a été développé en Australie. Volkswagen s'est associé à des spécialistes du comportement des kangourous de l'université de Melbourne pour en savoir plus sur cet adorable mammifère de la famille des marsupiaux. L'organisation australienne de sauvetage des animaux sauvages, Wires, apporte son aide en fournissant des données en temps réel sur la localisation des kangourous sur l'ensemble du continent.

Volkswagen RooBadge

Outre le badge lui-même, l'antenne australienne du constructeur allemand travaille également sur un support de plaque d'immatriculation distinct qui intègre le RooBadge. La nouvelle technologie est montrée ici sur un Amarok, mais la plaque sera universellement compatible. Ces deux articles ne sont pas encore disponibles à la vente, car des tests doivent encore être effectués pour perfectionner le son qui sort des minuscules haut-parleurs.

Dans un premier temps, le RooBadge servira à dissuader le kangourou gris de l'Est, mais les sons ultérieurs devraient également éloigner le kangourou gris de l'Ouest et le kangourou roux. D'autres animaux sont envisagés pour réduire encore les risques de collision avec la faune. Dans un premier temps, VW a testé les sons sur des kangourous vivant sur des terrains de golf, avant de proposer un mélange de bruits naturels et synthétiques.

Ensuite, des pick-ups Amarok équipés de haut-parleurs directionnels, de caméras à 360 degrés et de capteurs de mouvement ont été placés stratégiquement pendant six mois dans des endroits où les kangourous migrent. VW a surveillé leurs réactions et confirmé l'efficacité du RooBadge. Après avoir testé la technologie sur des véhicules stationnaires, l'entreprise a reçu l'approbation du Bureau d'éthique de la recherche pour évaluer le matériel sur des Amarok en mouvement conduits à faible vitesse.

Développé en trois ans, le RooBadge fonctionnera avec une application dédiée à l'intérieur du véhicule qui utilisera les données GPS et télémétriques. Il émettra automatiquement des sons dans les zones de collision avec les kangourous. Sur l'Amarok, il sera proposé comme une solution plug & play en remplaçant le badge d'origine par le logo high-tech de VW.

Malgré le mauvais timing, ce projet semble trop élaboré pour n'être qu'une farce. VW indique qu'il est déjà en pourparlers avec des partenaires d'Europe et des États-Unis pour faire du RooBadge un moyen de dissuasion pour d'autres animaux.