Il y a une voiture qui est particulièrement liée à la personne de Battista 'Pinin' Farina. Il s'agit de la Lancia Florida, dessinée par ce dernier au début des années 1950 (en 1955 très exactement) et sa fidèle compagne. La Florida personnelle de Pinin peut encore être admirée aujourd'hui dans la Collection Pininfarina SpA à Cambiano (Turin) et, pour lui rendre hommage, l'entreprise a créé la Battista Cinquantacinque hyper GT.

La Battista Cinquantacinque est également la dernière démonstration des aspirations mondiales d'Automobili Pininfarina. La première sera en effet organisée à Tokyo, au Japon, en collaboration avec le partenaire commercial SKY GROUP.

Une signature exclusive

La Battista Cinquantacinque se distingue immédiatement par la peinture spéciale Blu Savoia Gloss, conçue pour elle et qui contraste avec le toit Bianco Sestriere Gloss. Et puis il y a les signatures évidentes : la porte du passager et la partie inférieure de l'aile arrière active où sont gravés les mots " Cinquantacinque 55 ".

"La combinaison de couleurs de la Battista Cinquantacinque est incroyable et montre la vision qu'avait Battista Farina lorsqu'il a conçu la Lancia Florida au début des années 1950. De plus, ce même modèle m'a aidé à créer le concept de design PURA Vision, un véhicule vraiment unique qui constitue la base des futurs modèles d'Automobili Pininfarina", a déclaré Dave Amantea, Chief Design Officer d'Automobili Pininfarina.

Pininfarina Battista Cinquantacinque

La Pininfarina Battista Cinquantacinque et la Lancia Florida

La berline des années 1950, on s'en souvient, n'avait pas de montant B, mais des portes s'ouvrant vers l'arrière. Dans l'habitacle de la Battista Cinquantacinque, en revanche, on trouve une sellerie raffinée en Mahagoni (cuir Poltrona Frau Heritage), réalisée sur mesure.

Des performances garanties

Chaque Battista, rappelons-le, est propulsée par quatre moteurs électriques indépendants et une puissante batterie lithium-ion de 120 kWh, qui délivre une puissance de 1 900 ch et un couple de 2 340 Nm. Le sprint de zéro à 100 km/h se fait en 1,86 seconde et le 0-200 km/h en 4,75 secondes, tandis que l'autonomie déclarée est de 476 km.

Galerie: Pininfarina Battista Cinquantacinque