Le groupe Volkswagen a annoncé qu'il allait adopter, à grande échelle, le filtre à particule pour ses motorisations à essence.

Dès 2017, toutes les motorisations à injection directe (TSI et TFSI) seront progressivement équipées de ce type de filtre, capable de retenir jusqu'à 90 % des particules fines. Du coup, d'ici à 2022, jusqu'à sept millions de véhicules du groupe Volkswagen pourraient ainsi bénéficier de cette technologie chaque année. Un changement qui débutera dès juin 2017 avec le 1,4 l TSI de la nouvelle Volkswagen Tiguan et avec le 2,0 l TFSI de l'Audi A5. D'autres modèles et générations de moteurs seront ensuite équipés.

A lire aussi : Bientôt une entité entièrement électrique pour Mercedes ?

Les motorisations diesel ne sont pas oubliées. En effet, malgré les sommes investies dans les systèmes complexes de post-traitement des gaz d’échappement de ses nouveaux modèles, VW veut continuer à réduire les émissions polluantes de ses véhicules équipés de moteurs TDI. « À l’avenir, tous les modèles seront dotés du catalyseur SCR le plus moderne et le plus efficace », a déclaré Ulrich Eichhorn, Directeur R&D du groupe.

Après avoir été entraîné dans une spirale dommageable suite au dieselgate, Volkswagen cherche plus que jamais à montrer qu'il prend les questions environnementales très au sérieux. 

Abonnez-vous à la newsletter