Le Cullinan est vraiment la Rolls des SUV !

Je vois une flaque, profonde, boueuse et je saute sur l'accélérateur en tournant le grand volant pour aligner les pneus vers elle. L'eau gicle sur le long capot, arrosant la délicate statuette chromée Spirit of Ecstasy et l'énorme carrosserie qui se cache derrière d'une eau marron et trouble.

Ce n'est normalement pas comme ça que je traiterais un véhicule de 325'000 $. Mais c'est précisément le traitement brutal que l'équipe derrière ce Rolls-Royce Cullinan 2019 encourage, alors que près de la moitié du trajet à venir est une piste accidentée, en terre battue. Nous sommes près de Jackson Hole, dans le Wyoming (États-Unis), et son Grand Teton National Park.

Si les routes de terre semblent être un endroit étrange pour tester une Rolls-Royce, c'est parce que le Cullinan ne ressemble à aucune autre voiture sortie des lignes de production de Goodwood, en 114 ans d'histoire de l'entreprise. Ce n'est pas seulement parce qu'il est doté d'une transmission intégrale, d'un bouton "Off Road" ou d'une hauteur de caisse rehaussée. Comme le dit Rolls-Royce, le Cullinan est une voiture familiale, plutôt qu'une limousine conduite par un chauffeur ou une routière à deux portes conçue pour les couples plutôt aisés. Rolls-Royce affirme qu'elle a reçu d'excellents commentaires de consommateurs très fortunés et de leurs familles lors des événements de lancement, et que plus de la moitié des Cullinan actuellement en commande s'adressent à de nouveaux clients.

2019 Rolls-Royce Cullinan

"Nous voulions un espace ouvert et une soute à bagages suffisamment spacieuse pour y apporter tout ce qu'il faut pour les enfants et la famille ", m'a glissé à l'oreille Caroline Krismer, la patronne de l'ingénierie du Cullinan. 

Rolls-Royce pourrait en apprendre à quelques grandes marques de canapé sur le confort.

Cet espace dans la cabine est évident dès que j'ouvre les portes suicide. Non seulement l'entrée et la sortie se font sans effort et l'habitacle est très spacieux, mais comme Rolls-Royce a conçu la carrosserie avec des vitres très hautes et verticales et (aux États-Unis du moins) un toit ouvrant panoramique de série, l'ambiance est aérée. Quel que soit le siège, la visibilité est fantastique. Et sans surprise, chaque siège est formidable.

Rolls-Royce pourrait en apprendre à quelques grandes marques de canapé sur le confort. Les sièges arrière du Cullinan sont exemplaires, qu'il s'agisse de sièges "Lounge" ou "Individual". En "Lounge", il s'agit d'une banquette typique. Enfin, aussi typique que quelque chose peut l'être dans une Rolls-Royce.

La banquette arrière n'est pas réglable, mais elle est très confortable et offre un bon maintien. Elle se replie également - électroniquement, bien sûr - pour augmenter l'espace de chargement. Pour rabattre les sièges, il suffit d'appuyer sur un bouton et de regarder la banquette se rabattre de manière théâtrale, tandis que les appuie-tête se rétractent automatiquement pour s'assurer qu'ils n'accrochent pas le dossier des sièges avant. Les sièges individuels "Individual" sont équipés d'une console centrale fixe entre les deux sièges arrière réglables, ce qui devrait plaire aux propriétaires de Rolls-Royce plus traditionnels. Idéal aussi pour les parents qui préfèrent une barrière physique entre les enfants ! Cette configuration ajoute également une cloison vitrée entre l'habitacle et le coffre à bagages, réduisant ainsi le peu de bruit de roulement.

2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan

Les sièges avant du Cullinan n'offrent pas le niveau absurde de réglages proposés par certains véhicules, mais les sièges eux-mêmes sont si parfaits de base que les traversins réglables ou les 28 positions ne sont tout simplement pas nécessaires. Et bien sûr, la qualité des matériaux est impeccable - Rolls-Royce se fera un plaisir de vous proposer du cuir dans n'importe quelle teinte, provenant de taureaux élevés loin de fils barbelés (afin de ne pas piquer leurs précieuses peaux).

Ce cuir domine l'habitacle et est de loin l'un des meilleurs matériaux disponibles actuellement dans la production automobile. Doux, souple et plus riche qu'une barre de chocolat suisse, le cuir du Cullinan pourrait faire changer d'avis la PETA (association de défense du droit des animaux) au sujet des peaux animales. Au-delà de la qualité des matériaux, Rolls rend les intérieurs du Cullinan spéciaux en offrant un choix infini de couleurs à ses clients, ainsi que la possibilité de créer de délicieux contrastes, que ce soit avec des sections de cuir minces, ou avec les surpiqûres et autres passepoils. Le Cullinan de mon test est un excellent exemple de cette liberté de conception. 

Rolls-Royce a emprunté à l'univers des sacs à main haute couture son nouveau cuir box grainé. 

Pour Rolls-Royce, le cuir box grainé est une nouveauté. Notamment emprunté à l'univers des sacs à main haute couture, il n'est disponible qu'en noir. Fabriqué à l'aide d'une presse métallique puis d'une couche de laque, cette technique permet d'obtenir une finition sombre et brillante comme l'encre et une texture plus durable que le cuir lisse que l'on retrouve dans le reste de la cabine du Cullinan. C'est absolument charmant et ça contraste avec les boiseries disponibles.

Dans un monde où les constructeurs automobiles remplissent les habitacles de plus en plus de technologies, je dois souligner la retenue de Rolls-Royce. Alors qu'une Mercedes Classe S a une planche de surf numérique sur le tableau de bord, le Cullinan a un affichage simple, mais très réussi, en haut de la console centrale. L'instrumentation derrière le volant est entièrement numérique, mais l'écrin de chaque compteur n'est pas différent de celui des instruments de mesure traditionnels.

Au bas la console centrale, de simples commandes physiques de climatisation se trouvent sous deux magnifiques bouches d'aération chromées. Entre les deux, il y a un subtil bouton de volume. Pourquoi subtil ? Mon copilote a passé une partie de son temps à régler le volume du fantastique système audio Bespoke avec le volant - ce n'est que lorsque je me suis mis derrière le volant et que j'ai utilisé le bouton qu'il s'est rendu compte que c'était là. L'infodivertissement n'est ni plus ni moins que le système iDrive de BMW avec des touches façon Rolls-Royce - ce n'est pas une mauvaise chose.

2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan

Cette intégration intelligente de la technologie est particulièrement évidente avec ce bouton Off-Road, très discret sur ce Cullinan. Le petit bouton noir poli se trouve à quatre heures par rapport au bouton iDrive surdimensionné, et permet de préparer le gros SUV à sortir de la route, en élevant notamment la suspension pneumatique à son réglage spécifique et en demandant à l'ordinateur de gérer les différents modes de traction selon la surface.

"Vous appuyez sur un bouton, et c'est tout, la voiture fait tout le reste pour vous ", m'explique le designer du Cullinan Alex Innes. "Vous n'avez pas à vous embêter à essayer de choisir des modes différents pour des conditions différentes en essayant de déterminer quelles pourraient être ces conditions.Vous êtes sur la route ; vous êtes dans un mode. Vous sortez de la route, vous appuyez sur un bouton, et la voiture fait tout le reste pour vous."

Le moteur est un aiguillon à bétail pour ce yacht recouvert de peau de vache, et il le met en marche avec un couple digne du Queen Mary II.

Cette facilité se retrouve dans tous les systèmes du Cullinan, et en particulier dans son groupe motopropulseur époustouflant. Un V12 biturbo de 6,7 litres (Rolls-Royce parle plus facilement de 6,75 litres, ou de "six trois quarts") et une boîte automatique à huit rapports de source ZF en font un ensemble sérieux, le premier développant 571 chevaux et 850 Nm de couple, le second transmettant tout ça aux quatre roues.

Le moteur est un aiguillon à bétail pour ce yacht recouvert de peau de vache, et il le met en marche avec un couple digne du Queen Mary II. Pendant ce temps, la boîte de vitesses automatique passe au second plan et se fait oublier comme aucune autre boîte de vitesses. Mis à part lors de départs arrêtés à pleine charge, les changements de vitesse sont imperceptibles.

Rolls-Royce ne publie aucun chiffre de performance aussi vulgaires que le 0 à 100 km/h, mais j'estime que le Cullinan n'a besoin que dà peine plus de cinq secondes environ - et ce, malgré le peu d'oxygène qu'offre une voiture conduite à plus de 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer. La vitesse maximale est limitée électroniquement à 250 km/h.

Mais la puissance n'est pas ce qui m'a le plus impressionné - pour utiliser le vieux Rolls-Royce-isme, elle est "adéquate". Non, c'est l'absence de bruit sous le long capot et des suspensions pneumatiques aux quatre coins qui étourdit vraiment. C'est peut-être le SUV le plus silencieux de la planète.

2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan
2019 Rolls-Royce Cullinan

Au moins un tiers des plus de 2,6 tonnes du Cullinan doit provenir de matériaux insonorisants, car à moins que le SUV britannique ne fasse vœu de silence bouddhiste, il n'y a aucune autre explication pour que l'habitacle soit si silencieux. Il s'agit d'une chambre d'isolement à quatre roues qui fait au bruit ce qu'un bazooka ferait à un écureuil : elle l'éradique complètement. Ce n'est que lorsque l'on enfonce la pédale d'accélérateur et qu'on lance le gros et luxueux V12 que le bruit du moteur se glisse dans l'habitacle, et même là, c'est le son le plus doux et le plus raffiné de la production automobile actuelle. Et quand je dis que le bruit "se glisse" dans l'habitacle, il a tout d'une musique d'ascenseur - une chose à peine perceptible qui s'efface parfaitement dans les sons de la vie quotidienne.

Ce silence va de pair avec le légendaire Magic Carpet Ride de Rolls-Royce, que l'on pourrait traduire par "tapis volant", un titre hilarant et ostentatoire pour le plus luxueux et le plus raffiné des SUV de la planète. Sur les routes pavées, le Cullinan glisse simplement sur les irrégularités de la route. Il n'absorbe pas seulement les bosses, les imperfections et les nids-de-poule ; il ignore complètement leur existence. Le Cullinan est absolument imperturbable.

Il est presque aussi bon hors route aussi. Aucun constructeur automobile ne peut empêcher le bruit des pierres qui s'agglutinent dans les passages de roue ou l'impact soudain d'un gros rocher sur du matériel chaussé en 22 pouces, mais quand il se met à voler sur une route en terre, le Rolls-Royce fait passer un Range Rover pour un Jeep Wrangler.

Quand il se met à voler sur une route en terre, le Rolls-Royce fait passer un Range Rover pour un Jeep Wrangler.

Cela dit, même Rolls-Royce admet que le Cullinan est plus un vrai véhicule tout terrain qu'une chèvre de montagne avec des ailes protégées par du plastique. Sa boîte de transfert n'a pas de rapport court et ses différentiels ne se bloquent pas. De plus, les pneus sont des gommes toutes saisons plus typées silence et confort que sortie sur cailloux.

"Nous avons pris la décision d'en faire un véhicule tout-terrain, en fournissant le système de transmission adéquat, mais nous ne voulons pas en faire un SUV poids lourd", a déclaré Krismer. "Cela ne correspondrait pas aux caractéristiques clés de notre entreprise, qui sont le confort maximal sur route et hors route et la performance acoustique, et c'est une décision fondamentale que nous avons prise dès le départ."

Si vous décidez que conduire une Rolls-Royce en dehors des routes n'est pas assez spécial, alors vous pouvez aussi la malmener sur la route aussi. Ici, la suspension pneumatique parvient à offrir une expérience de conduite calme et prévisible. La limite de maniabilité est étonnamment élevée pour un véhicule de cette taille et de ce poids - j'ai lancé le Cullinan dans plusieurs virages serrés, permettant à son système de quatre roues motrices et directionnelles de raccourcir l'empattement et de négocier les virages avec facilité. Le système de quatre roues directionnelles de Rolls-Royce est si fluide que j'ai failli l'oublier jusqu'à ce qu'un membre de l'équipe me le rappelle. Il est bien meilleur que celui du nouveau nouvelle BMW X5 - Munich ferait bien de se tourner vers Goodwood pour obtenir des conseils à cet égard.

2019 Rolls-Royce Cullinan

La Rolls prend quand même un peu de roulis, mais elle n'est jamais imprévisible. Il est facile d'augmenter l'angle de braquage ou la vitesse. La rigidité du Cullinan offre des remontées progressives, de façon à ce que la voiture ne semble jamais instable - elle est très communicative pour sa taille.

Le Rolls-Royce Cullinan est un véhicule sublime qui fait tout ce que l'on attend d'une marque qui fabrique depuis 114 ans les plus belles berlines de luxe que le monde ait jamais connues. Mais ce pedigree a un prix très élevé de 325 000 $. Et ce n'est qu'un début. Plongez dans le catalogue d'options ou dans la collection de peintures, de garnitures et du sur-mesure, et le prix peut grimper rapidement. Un Cullinan bien équipé sans ces options ultra-premium se situerait probablement dans la fourchette de 375 000 $ à 400 000 $. Aussi impressionnant soit-il, je ne peux m'empêcher de penser que c'est une somme ridicule pour un véhicule familial. Mais je ne peux pas non plus affirmer que je n'aurais pas déjà passé commande d'un Cullinan si j'avais le portefeuille suffisamment garni. Le Cullinan est trop bon, trop silencieux, trop raffiné et trop époustouflant en tous points pour passer à côté.

C'est un peu vrai pour toutes les Rolls-Royce. Mais le Cullinan est le seul modèle de la famille qui est tout cela, tout en étant plaisant à salir. Est-ce une raison idiote de le choisir parmi le reste de la gamme ? Bien sûr, mais qui a dit que dépenser 325 000 $ pour une voiture était raisonnable ?

2019 Rolls-Royce Cullinan

Motorisation V12 6.75 litres biturbo
Puissance 571 chevaux / 850 Nm de couple
Transmission Automatique à 8 rapports
Type de transmission Transmission intégrale
0-100 km/h 5.3 secondes (estimation)
Vitesse maximum 250 km/h (limitée)
Economie de carburant 12 City / 20 Highway / 14 Combined
Poids 2660 kilos
Places 5 places
Prix de base $325,000
Prix de la version testée $380,000
En vente Janvier 2019

Galerie: 2019 Rolls-Royce Cullinan premier essai