Au programme, quatre pick-up, un soleil radieux et des paysages à couper le souffle.

En France, le marché du pick-up est en pleine ébullition. En effet, en seulement quelques années, le nombre de pick-up écoulé par les constructeurs dans l'hexagone a augmenté de manière significative. L'an dernier, 20'000 pick-up ont été vendus contre 14'000 trois ans plus tôt. Ce marché est tellement porteur que Renault et Mercedes se sont nichés, en commercialisant leur pick-up respectif : Alaskan pour Renault et Classe X pour Mercedes-Benz. Il y a plusieurs explications au succès grandissant du pick-up en France. Il est tout d'abord fiscal, puisque les pick-up échappent au malus écologique et à la taxe sur les véhicules de société. Mais ce n'est pas l'unique raison car les pick-up présentent d'autres avantages. Pour goûter à la vie au volant d'un pick-up, nous sommes partis à l'Alpe d'Huez essayer plusieurs modèles : le Ford Ranger, le Toyota Hilux, le Volkswagen Amarok et le Mitsubishi L200. Est-ce que la vie en montage est plus belle à bord d'un pick-up ? Premiers éléments de réponse.

Pick-up dans les Alpes
Pick-up dans les Alpes

En route !

Pour notre périple, les moniteurs nous ont concocté un beau programme. Avant de grimper au sommet des montagnes, nous avons roulé sur plusieurs kilomètres. Le premier pick-up à bord duquel nous avons enchaîné les virages est le Toyota Hilux. La première impression à son bord - et c'est d'ailleurs vrai pour tous les autres pick-up dont nous parlerons un peu plus tard - vient de la position de conduite. Bon, ce n'est franchement pas étonnant, puisque les pick-up ont une garde au sol surélevée, nous avons eu la sensation de dominer toute la route. Lors des premiers lacets, le poids du Toyota Hilux s'est fait quelque peu ressentir. Il faut y aller franchement sur la pédale de frein afin de freiner convenablement et enrouler les courbes à la bonne allure. En ce qui concerne le confort, et contrairement à certains SUV, les pick-up précédemment cités ont des suspensions assez raides. Sur les longues distances, nous ne sommes pas certain que les pick-up soient les compagnons idéals. Le confort est toutefois assez correct, sans pour autant être exceptionnel. Dans les virages, nous sommes ballottés, sauf dans le Volkswagen Amarok qui est très certainement le pick-up le plus confortable des quatre. 

Pick-up dans les Alpes

Le Toyota Hilux, le Volkswagen Amarok, le Ford Ranger et le Mitsubishi L200 ont tous des motorisations et des puissances différentes. Alors que le Toyota Hilux délivre 150 ch, le Mitsubishi offre 181 ch. De l'autre côté, le Ranger développe 200 ch et l'Amarok va même jusqu'à proposer 258 ch. Comme on pouvait s'en douter, sur la route, c'est le Volkswagen Amarok qui s'en sort le mieux. En plus d'offrir un meilleur niveau de confort, il est mieux insonorisé et les relances de son moteur V6 sont foudroyantes (en comparaison aux autres pick-up). Nous avons pris un malin plaisir à prendre le volant de l'Amarok, dont le comportement routier est très proche voire similaire à un SUV familial. Toutefois, l'Amarok est plus onéreux que ces concurrents, il démarre en France à partir de 57'950 euros, tandis que le Ranger démarre à partir de 41'830 euros (41'890 euros pour le Mitsubishi et 43'700 euros pour le Toyota). 

Tout-terrain

Les pick-up présentent un avantage de taille, celui de pouvoir quitter le bitume pour s'aventurer sur des chemins cabossés. La garde au sol varie de 205 mm pour le Mitsubishi, à 293 mm pour le Toyota. Lors de notre périple, les quatre pick-up n'ont vraiment eu aucun mal à franchir les obstacles qui pourtant semblaient assez compliqués à surmonter. À cet exercice, ce sont les Toyota Hilux, Ford Ranger et Mitsubishi L200 qui s'en sortent facilement. L'Amarok a fait une moins bonne prestation sur des passages plus techniques, mais il parvient à tirer son épingle du jeu. Il faut toutefois noter que contrairement aux autres pick-up, le Volkswagen Amarok n'était pas équipé de pneus tout-terrain. Les pneus de série l'ont sans doute désavantagé, mais l'Amarok est parvenu à avancer et à grimper des pentes abruptes et caillouteuses. 

Pick-up dans les Alpes
Pick-up dans les Alpes

Équipées de boîtes automatiques à six rapports (cinq rapports pour le Mitsubishi et huit rapports pour l'Amarok) et d'une transmission intégrale, ces pick-up sont de véritables tout-terrain. Nous sommes partis du village d'Huez et nous avons grimpé jusqu'au Dôme des petites Rousses ; une station satellite de l’Alpe d’Huez située à 2800 m d'altitude. Nous avons découvert de magnifiques paysages que vous pourrez contempler dans notre reportage vidéo ainsi que sur les superbes photos ci-dessous. Cette ascension nous a permis de vérifier les aptitudes tout-terrain des pick-up. Sans être un chevronné ni un expert en franchissement, il est tout à fait possible de partir à l'aventure au volant de son pick-up. De plus, grâce à la double cabine, il est possible de voyager à plusieurs, et de profiter de la benne pour loger ses bagages. 

Cela dit, les pick-up sont davantage conseillés pour une utilisation professionnelle. D'ailleurs, lors de notre périple, nous avons croisé quelques professionnels de la station à bord de leur pick-up. Cela prouve que ces engins sont l'allié idéal pour se déplacer dans les endroits difficiles tout en profitant de la benne pour transporter du matériel.

Pick-up dans les Alpes
Pick-up dans les Alpes
Pick-up dans les Alpes
Pick-up dans les Alpes

Conclusion

Notre découverte des pick-up a été convaincante. L'avantage majeur par rapport à un SUV classique, est qu'il est envisageable de s'aventurer hors des sentiers battus sans avoir de sueur froide. Certes, nos quatre modèles étaient impeccablement bien équipés et il fallait considérer les pick-up comme des voitures à part entière ; surtout pas comme de rustiques utilitaires. Ces véhicules entament leur percée sur le marché français, mais cela ne risque pas de durer bien longtemps. Le gouvernement a sonné la fin de récré pour les pick-up. Dorénavant, ils sont soumis au malus écologique. Ainsi, au moment de s'offrir un pick-up de rêve, il ne faut pas oublier d'additionner le malus qui s'élève à 10'500 euros pour les quatre modèles ici présentés. Le cadeau fiscal est terminé ! Dans les mois à venir, les ventes devraient grimper car les vendeurs vont écouler leur stock en offrant d'importantes remises. Une fois les stocks écoulés, le marché devrait rebrousser chemin et descendre sous la barre des 20'000 ventes par an.

Fiche technique

  Ford Ranger Wildtrak Mitsubishi L200 Black collection Toyota Hilux Invincible VW Amarok Aventura
Moteur 3.2 TDCi 20V 2.4 Common Rail 16V 2.4 D-4D 16V 3.0 TDI V6 24V
Puissance 200 ch / 470 Nm 181 ch / 430 Nm 150 ch / 400 Nm 258 ch / 580 Nm
Boîte Automatique à 6 rapports Automatique à 5 rapports Automatique à 6 rapports Automatique à 8 rapports
Transmission Transmission intégrale + différentiel arrière à blocage électronique Transmission intégrale enclenchable + blocage pont central long ou court Transmission intégrale enclenchable + différentiel arrière à blocage électronique  Transmission intégrale permanente 
Empattement 3220 mm 3000 mm 3085 mm 3097 mm
Angle d'attaque /ventral/fuite 28° / 25° / 28° 30° / 24° / 22° 31° / 23° / 26° 29,5° / 15,6° / 18°
Garde au sol 232 mm 205 mm 293 mm 226 mm
Poids à vide 2167 kg 1875 kg 2100 kg 2230 kg
Rejets en CO2 234 g/km 196 g/km 204 g/km 220 g/km

Crédit photos : Baptiste Diet

 

Galerie: Escapade en pick-up dans les Alpes