Que vaut la nouvelle Audi A6 Avant 40 TDI et son petit diesel de 204 chevaux ?

Dans la catégorie des grandes routières, plusieurs modèles viennent à l'esprit : Peugeot 508 SW, BMW Série 5 Touring, Mercedes Classe E break, Renault Talisman Estate, Volvo V90, Jaguar XF Sportbrake... Bref, ils sont nombreux, plus ou moins prestigieux, mais parmi tous ces modèles, un semble faire l'unanimité depuis des années : l'Audi A6 Avant. Il faut dire que l'Audi A6 Avant s'est forgée une sacrée réputation, notamment grâce à la RS 6, son modèle le plus sportif. Véritable porte-étendard pour la marque, la RS 6 est encore aujourd'hui la référence en la matière de break sportif malgré son âge avancé. La prochaine génération devrait d'ailleurs être bientôt annoncée. En attendant, Audi propose à son catalogue la nouvelle génération de son A6 Avant, un modèle qui, à l'heure où nous écrivons ces lignes, est proposée en quatre et six cylindres diesel sous trois déclinaisons : 40 TDI (204 chevaux), 45 TDI (231 chevaux) et 50 TDI (286 chevaux). Un seul modèle essence est disponible, une version 45 TFSI (245 chevaux) qui devrait être étayée prochainement de nouvelles versions plus puissantes. En attendant, nous avons pris le volant du plus petit moteur diesel, une version qui se veut avant tout plus sobre que performante.

Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019

En France, les breaks n'ont pas forcément la côte, mais Audi réalise depuis quelques années un tour de force en réussissant à vendre plus de versions breaks de ses A4 et A6 que de berlines. De ce fait, la version Avant est bien évidemment la carrosserie de prédilection pour Audi. Pour ce faire, il ne faut surtout pas changer une formule qui gagne. Les designers ont dû travailler dans la continuité avec cette nouvelle génération. Si la nouvelle Audi A1 ou encore le Q2 ont surpris de part leur design, la nouvelle A6 demeure une voiture relativement sobre même si notre configuration avec la couleur "Rouge tango" (en option moyennant 1250 euros) et les jantes de 20 pouces (2000 euros) fait tourner quelques têtes. C'est qu'elle aurait presque de faux airs d'Audi RS 6 ! À l'intérieur, c'est tout bonnement splendide. Si les petites productions de la marque, notamment l'Audi A1, semblent baisser en qualité de présentation intérieure, du côté des grandes routières c'est tout l'inverse. L'habitacle ne souffre d'aucun défaut de finition et d'assemblage. C'est clair net et précis, tout comme le système d'info-divertissement qui nous gratifie d'une ergonomie remarquable. Un second écran, situé en dessous du premier, permet de contrôler la ventilation et la sélection de certaines aides à la conduite pour éliminer les commandes physiques.

Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019
Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019
Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019

Notre modèle d'essai, bardé de toutes les options possibles et inimaginables, bénéficie d'une multitude de commandes sur ses différents écrans. Les deux écrans centraux sont tactiles et bénéficient d'un système à retour haptique comme sur le bouton physique des derniers IPhone. Le troisième écran, c'est évidemment le fameux Virtual Cockpit, permettant de disposer de diverses informations directement sous les yeux du conducteur. On pourrait même ajouter l'affichage tête-haute de notre version d'essai qui peut lui aussi être considéré comme une nouvelle source d'informations. En d'autres termes, il vous restera peu de temps pour regarder la route ! Heureusement l'Audi A6 Avant est équipée de nombreuses options d'aides à la conduite. Avec la combinaison du régulateur de vitesses adaptatif, du freinage d'urgence, de l'aide au maintien dans la voie actif, ou encore la reconnaissance des panneaux de signalisation, votre auto est capable d'évoluer sur autoroute en quasi autonomie. Elle tournera le volant seule et adaptera son allure en fonction du trafic et de la signalisation. Elle saura même accélérer seule lorsque vous entamez votre dépassement. En revanche, le législateur oblige les constructeurs à déployer un système permettant au conducteur d'être toujours actif. De ce fait, si vous n'avez pas mis les mains pendant plus de 15 secondes sur votre volant, la voiture vous rappellera à l'ordre et ira même jusqu'à désactiver ce système en vous obligeant à reprendre le contrôle si vous n'agissez pas avant.

Avec la combinaison du régulateur de vitesses adaptatif, du freinage d'urgence, de l'aide au maintien dans la voie actif, ou encore la reconnaissance des panneaux de signalisation, votre auto est capable d'évoluer sur autoroute en quasi autonomie.

En termes d'habitabilité, cette Audi A6 Avant ne perd pas ses qualités, même si l'inclinaison de son toit à l'arrière nous ferais penser le contraire. La firme aux anneaux annonce un volume de coffre de 565 litres, une donnée strictement similaire à l'ancienne version. L'une de ses concurrentes principales, la Mercedes Classe E break, fait largement mieux avec un volume de coffre annoncé de 640 litres. Du côté des places arrière, c'est plutôt correct puisque deux adultes pourront s'y loger sans difficultés. La troisième place au centre est toujours assez exigüe en raison de l'imposant tunnel de transmission qui vient croquer de l'espace aux jambes et d'une assise bien trop dure. Il s'agit ni plus ni moins d'une place de dépannage. Concernant les dimensions, l'Audi A6 Avant mesure 4,94 mètres en longueur, 1,89 mètre en largeur et 1,46 mètre en hauteur.

Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019
Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019
Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019
Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019
Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019

À son volant, l'Audi A6 Avant est, sans surprises, un modèle de confort. Les suspensions pilotées font une nouvelle fois des merveilles, et gomment pratiquement toutes les vilaines aspérités de la route, malgré les jantes de 20 pouces de notre modèle d'essai. Le confort sur autoroute est exemplaire, l'insonorisation est maximale et la douceur des commandes incitent à avaler encore et toujours plus de kilomètres. Sous le capot, nous retrouvons le moteur quatre cylindres 2,0 litres diesel de 204 chevaux et 400 Nm de couple. La puissance est transmise aux deux seules roues avant via une boîte de vitesses robotisée à double embrayage S tronic à sept rapports. Coupleux, ce moteur n'est pas un foudre de guerre mais suffit amplement à emmener les 1785 kilos de l'engin à des allures raisonnables. La boîte est bien étagée et privilégie évidemment les économies de carburant avec des passages de rapport très bas dans les tours pour optimiser les consommations. Ainsi, sur un parcours de plus de 400 kilomètres d'autoroutes, nous avons relevé une consommation moyenne de 6,4 l/100 kilomètres. En parcours urbain, notre modèle d'essai dépasse légèrement les 7,0 l/100 kilomètres. Les données de consommations sont évidemment assez remarquables pour une si grande auto. En conduite plus dynamique, évidemment, les 204 chevaux sont un peu trop justes. Les offres du dessus, notamment le V6 3,0 litres de 286 chevaux avec la transmission intégrale quattro et les roues arrière directrices, sauront se montrer plus agiles. Néanmoins, louons le fait que le quatre cylindres TDI de notre version d'essai fait preuve d'une douceur et d'une onctuosité remarquable.

Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019
Essai Audi A6 Avant 40 TDI 2019

Après un essai pour le moins convaincant, il est temps de passer à la douloureuse. Et pour le coup, celle-ci va faire mal. Effectivement, notre modèle d'essai, bardé d'options, s'échange contre la somme de 87'435 euros. Une coquette somme pour un "simple" quatre cylindres diesel de 204 chevaux, sans transmission intégrale. Effectivement notre version d'essai est équipée de nombreuses options (14'175 euros au total). Nous disposions à la base de la finition la plus haute, c'est-à-dire le modèle Avus Extended qui comprend déjà, de série, de nombreux d'équipements comme le toit ouvrant panoramique, un système audio Bang&Olufsen 3D ou encore des sièges en cuir chauffants. Énumérer tous les équipements présents demanderait des heures, certes, tout comme choisir les options vraiment utiles au quotidien. Concernant le prix d'appel, Audi réclamera au minimum 53'760 euros pour une A6 Avant, soit 2600 euros d'écart par rapport à la berline. À ces tarifs, l'A6 fait quasiment figure de voiture de luxe, même si ces concurrentes principales ne font pas vraiment mieux en ce qui concerne la facture finale. En raison de rejets de 128 g/CO2 par kilomètre, un petit malus de 80 euros s'appliquera.

En mettant de côté le prix, l'Audi A6 Avant marche clairement dans la lignée de ses devancières. Même avec son petit moteur de 204 chevaux, l'Allemande est une routière très agréable à mener qui ravira vos lombaires sur de longs trajets. Sans bouleverser les codes, elle devrait rapidement encourager les possesseurs de l'ancienne génération à aller voir leur concessionnaire pour passer un nouveau bon de commande. Si votre seul but est d'aligner les longs trajets tout en maîtrisant vos consommations, le moteur diesel de 204 chevaux s'avère être la meilleure proposition de la gamme. Elle se montrera en revanche peut-être un peu juste en montagne et souffrira du manque de transmission intégrale. Dans tous les cas nous avons passé un bon moment à bord, l'Audi A6 Avant est une formidable machine à voyager, le long-courrier routier des temps modernes, alliant à la fois confort et technologie de haut rang.

 
Points positifs Points négatifs
Moteur quatre cylindres doux et onctueux Tarifs salés
Qualité des finitions Volume de coffre correct, mais peut mieux faire
Consommations maîtrisées Modularité assez limité
'
 

Audi A6 Avant - 2,0 litres TDI 204 chevaux S tronic 7

Motorisation Diesel TDI, quatre cylindres en ligne, 1968 cm³, turbo
Puissance 204 chevaux / 400 Nm
Transmission Boîte robotisée à sept rapports - S tronic 7
Type de transmission Traction
0-100 km/h 8,3 secondes
Poids 1785 kg
Volume de coffre 565 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,2 l/100 km / Extra-urbain : 4,4 l/100 km / Mixte : 4,7 l/100 km
En vente 2018
Prix de base 53'750 €
Prix de la version testée 87'435 €

Galerie: Essai Audi A6 Avant 40 TDI (2019)