Pionnières technologiques, icônes de rallye... et échecs cuisants !

Pionnière de la technologie, reine des rallyes, jusqu'à phénomène marginal presque mort : la marque italienne Lancia est passée par des hauts et des bas au cours de ses 115 années d'existence. Fondée en 1906 par Vincenzo Lancia, l'entreprise s'est rapidement fait un nom grâce à ses véhicules perfectionnés.

Même après 1945, les voitures Lancia étaient considérées comme les "Mercedes italiennes" car elles étaient élégantes et très bien fabriquées. De même, les personnalités de l'après-guerre se laissaient volontiers photographier dans les voitures de sport de luxe de la marque.

Après le rachat par Fiat en 1969, Lancia a longtemps fait sensation dans le championnat du monde de rallye. Le seul Rallye de Monte-Carlo a été remporté par une Lancia à 11 reprises depuis 1973. Sandro Munari, Walter Röhrl, Juha Kankkunen et Miki Biasion sont les noms des plus grands héros de rallye de la marque.

Mais dans les années 1990, la marque Lancia a commencé son déclin progressif. Une politique de modèles ratée, avec des véhicules pour la plupart moyens, qui a atteint son point culminant au début des années 2010 dans la tentative désastreuse de vendre des véhicules Chrysler sous un autre logo en Europe, celui de Lancia. Après un échec retentissant, Lancia s'est repliée sur le créneau à succès de son marché national, l'Italie, avec l'Ypsilon.

Mais avec la fusion de FCA et PSA au sein du groupe Stellantis, un nouvel espoir germe pour Lancia. En association avec DS et Alfa Romeo, de nouveaux modèles seront lancés au cours des prochaines années. En attendant que ce moment arrive, nous jetons un regard sur l'histoire. Voici les 10 véhicules Lancia les plus importants depuis 1906.