Un plafond assez élevé tout de même…

La presse allemande rapporte que le groupe Volkswagen s'apprête à limiter la rémunération de ses cadres, avançant un plafond de 10 millions d'euros pour Matthias Müller, son président de directoire. L'information émane du journal économique allemand Handelsblatt, alors que cette décision devra encore être entérinée lors du prochain conseil de surveillance de Volkswagen, le 20 février.

Lire aussi:

Pris dans la tourmente du Dieselgate depuis un an et demi, le groupe Volkswagen s'efforce déjà de changer son image, en faisant notamment de la technologie électrique son cheval de bataille pour les années à venir.

Appelé pour remplacer l'ancien directeur du groupe, Martin Winterkorn, Matthias Müller a de son côté initié un plan de réduction drastique des coûts de fonctionnement de l'entreprise. Si cette mesure le concerne en premier lieu, tout comme les autres membres du directoire, le dirigeant allemand pourra tout de même percevoir une enveloppe conséquente, même avec cette restriction.

Pour rappel, son prédécesseur avait touché 16 millions d'euros en 2014, à l'issue d'une année commerciale record pour Volkswagen. Par ailleurs, le journal Handelsblatt précise que les cadres dirigeants verront leur salaire fixe augmenté, alors que le montant de leurs primes sera en revanche revu à la baisse, celui-ci étant calqué sur les dividendes mais aussi le cours en bourse de Volkswagen.

Lire aussi: