Un compact mais pas uniquement !

Si les SUV continuent d’avoir le vent en poupe, ils n’en demeurent pas moins coûteux à l’achat car pour pouvoir acquérir un modèle compact, il faut être en mesure d’aligner la somme rondelette de 30'000 € lorsque le prix d’achat moyen d’une voiture neuve se situait l’an passé, remises comprises, à 24'300 €. Afin de vous guider dans l’acquisition d’un SUV ou d’un crossover dans cette zone de prix nous avons toutefois établi une fourchette tarifaire allant de 27'000 € à 33'000 €.

Lire aussi:

Constructeurs français : à Peugeot et Renault la part du gâteau

Le constructeur au lion se permet de proposer une offre assez large articulée autour de deux modèles très récents, le 3008 et le 5008. Le premier des deux Peugeot est accessible dans plusieurs finitions (Active, Allure et même GT Line) avec la motorisation 1.2 Puretech 130 ch à des prix oscillant entre 27'700 € et 32'450 €. Pour passer au 1.6 THP de 165 ch il faudrait être prêt à dépasser de 750 € notre prix plafond et à s’acquitter d’un malus de 253 €… Également disponible en Diesel 1.6 BlueHDi, vous aurez le choix entre le bloc de 100 ch en finitions Access (27'400 €) et Active (29'200€) et de 120 ch avec les finitions Active (29'900 €) et Allure (32'650 €). Le choix se réduit logiquement lorsque l’on s’intéresse au tout nouveau 5008, notamment en Diesel. Demeurent dans notre fourchette les blocs 100 ch et 120 ch en finition Active à respectivement 31'200 € et 31'900 €. Pour 700 € d’écart, la plus puissante vaut s’en doute le détour. En essence, le même moteur 1,2 litre que sur le 3008 peut être choisi en finition Active (29'700 €) ou Allure (32'450 €). La boîte automatique figure parmi les choix possibles, en Active, à 31'300 €.

Dossier guide d'achat SUV
Dossier guide d'achat SUV

Chez Renault, la majeure partie de la gamme Kadjar correspond à notre fourchette. En fait, seule le dCi 130 Energy Intens 4WD (à 34'400 €) et les versions d’entrée de gamme l’excèdent par le haut ou par le bas. On notera au passage qu’une version 4WD (à transmission intégrale) est toutefois proposée à 31'900 € (dCi 130 Energy Zen). Pas de trace en revanche de la marque DS dont l’absence de SUV au catalogue se fait, pour le moment encore, cruellement sentir. Mais que dire de Citroën alors ? Ce n’est pas l’anecdotique C4 AirCross, dérivée d’une Mitsubishi, qui permet de combler là aussi un manque toujours béant, d’autant que ses tarifs demeurent élevés (à partir de 29'650 € pour la 1.6 e-HDi 115 4x2 Confort) même si une transmission intégrale peut être envisagée, le 1.6 e-HDi 115 4x4 Confort étant affiché à 31'450 €.

Constructeurs premium : la portion congrue

À ce niveau de prix-là, on pourrait se prendre à rêver de premium. Malheureusement, les modèles en adéquation avec notre critère tarifaire sont des plus rares. Il y a bien le nouvel Audi Q2 (1.0 TFSI 116 Sport à 27'700 €, 1.4 TFSI 150 COD Design à 29 700 €, 1.6 TDI 116 Sport à 29 300 €) ou encore la Mercedes GLA 180 Intuition à 28'700 € voire la Mini Countryman (Cooper 136 Chili à 28'800 €, Cooper S 192 à 31'500 €, Cooper D 150 à 29'900 € et Cooper D 150 Chili à 31'800 €) mais nulle trace de BMW ou encore de Land Rover pas exemple.

Dossier guide d'achat SUV

Constructeurs étrangers : une question de taille

En abordant le chapitre des constructeurs étrangers se pose dans de nombreux cas une question : celle de la taille. En effet, plusieurs marques généralistes proposent des modèles du segment inférieur avec les motorisations les plus puissantes disponibles associées aux finitions de haut de gamme. Ainsi Fiat propose-t-il ses 500X 1.6 Multijet 120 Club et surtout 2.0 Multijet 140 Cross+ 4x4 à respectivement 27'590 € et 28'890 €. Un Honda HR-V 1.6 i-DTEC 120 Exclusive Navi est quant à lui proposé à 28'420 €. Le Mazda CX-3 offre ses 150 ch à 27'550 € (plus un malus de 1373 €) dans sa version 2.0 Skyactiv-G 150 Sélection AWD mais aussi sa version 1.5 Skyactiv-D 105 Sélection AWD à 28'950 €. Plutôt que de faire porter son choix sur un Citroën C4 Aircross, pourquoi ne pas opter pour l’original – dont l’entretien et la revente seront certes moins aisés – à savoir le Mitsubishi ASX, d’autant que la version 2.2 DI-D 150 Invite Nav. Connect 4WD BA n’excède pas 32'300 €, même s’il faudra ajouter 1613 € de malus ? Du coup c’est probablement à la motorisation 1.6 DI-D 115 qu’il conviendra de s’intéresser, notamment en Invite 4WD à 27'300 €. La combinaison d’un bloc de 150 ch, d’une transmission intégrale et d’une boîte automatique n’est pas courante dans cette zone tarifaire. Mais c’est au Nissan Juke que revient la palme de la puissance la plus importante. Sa version 1.6 DIG-T 190 Tekna AM Xtro atteint 28'450 € (malus à 1740 €). Chez Opel, le Mokka X en 1.6 CDTI 136 Elite 4x2 peut, à 27'550 €, également constituer une option… tout comme, au catalogue Suzuki, le SX4 S-Cross dans ses versions 1.4 Boosterjet Style Allgrip (27'290 €) et 1.6 DDiS Style Allgrip (28'190 €).

Dossier guide d'achat SUV
Dossier guide d'achat SUV
Dossier guide d'achat SUV
Dossier guide d'achat SUV
Dossier guide d'achat SUV

Visez juste !

L’essentiel de l’offre des constructeurs étrangers s’articule cependant, à l’instar des français, autour des SUV compacts. Chez Ford, le Kuga, en essence, est accessible avec sa motorisation de milieu de gamme. Pour 27'900 € (mais moyennant un malus de 690 €), le 1.5 EcoBoost 150 S&S Titanium 4x2 sera vôtre. En Diesel, deux blocs sont au choix pour la même finition Titanium : le 1.5 TDCi 120 et le 2.0 TDCi 150 à des tarifs respectifs de 29 150 € et 31 400 €. Du côté de Honda, en raison d’un malus de 4253 €, il sera bien difficile de se laisser tenter par le CR-V 2.0 i-VTEC 155 Elegance Navi 2WD (à 30'830 €). Il faudra plutôt considérer le moteur Diesel, soit en 120 Comfort 2WD, à 28'280 €, soit en Elegance 2WD, à 30'980 €.

Dans la gamme Hyundai, seules les motorisations Diesel du Tuscon peuvent correspondre à notre fourchette tarifaire. Un 1.7 CRDI 115 Intuitive 4x2 est facturé 27 650 €, un 2.0 CRDI 136 Creative 4x2 à 32'150 €. Le cousin coréen de Hyundai, Kia, propose son Sportgage avec des blocs équivalents. Il vous en coûtera 30'990 € pour un 1.7 CRDi 115 ISG GT Line 4x2 et 32'990 € pour un 2.0 CRDi 136 GT Line 4x2. Mazda ouvre le choix entre essence et Diesel sur son CX-5. Le 2.0 Skyactiv-G 156 Dynamique 4x2 est facturé 31'100 €, son malus demeurant raisonnable (410 €) lorsque les 2.2 Skyactiv-D 150 4x2 atteignent respectivement 31'400 € et 33'000 € en finitions Elégance et Dynamique. Autre constructeur japonais, Mitsubishi propose son Outlander en 2.0 MIVEC 150 Invite 2WD à 29'700 € (attention toutefois au malus de 2 010 €) et 2.2 DI-D 150 Invite 2WD à 31'950 €.

Dossier guide d'achat SUV

À l’instar du Renault Kadjar, le Nissan Qashqai est en plein dans notre fourchette tarifaire. Que ce soit avec le bloc 1.2L DIG-T 115, 1.6L DIG-T 163, 1.5 dCi 110 ou 1.6 dCi 130, les prix oscillent entre 27'250 € et 31'350 €. Sauf que le constructeur japonais appartenant à l’Alliance Renault-Nissan se distingue en rendant également accessible la version d’entrée de gamme de son SUV supérieur, l’X-Trail avec le 1.6 dCi 130 Acenta E6 affiché à 30'880 €. Pour un grand constructeur généraliste européen, Opel n’offre guère de choix : ce sera l’Antara 2.2 CDYTI 163 Edition Pack S&S 4x2 à 30'050 € sinon rien ! Peut-être rien d’ailleurs tant le malus est dissuasif (4 050 €). Il faut dire que ce modèle date et qu’il sera bientôt remplacé.

Dossier guide d'achat SUV

Nouveau venu sur le marché des SUV, Seat pourrait être à considérer de près. L’Ateca 1.4 Eco TSI 150 S&S s’affiche à 27'045 € en finition Style et à 29'735 € en finition Xcellence. Le 1.6 TDI 115 S&S Style Ecomotive revient à 28'730 € alors que le 2.0 TDI 150 S&S Style 4D passe certes la barre des 30'000 €, à 32'680 €, mais offre 150 ch. Autre nouvel arrivant du groupe Volkswagen sur le marché des SUV, Skoda se distingue par la taille de son modèle puisque son tout nouveau Kodiaq mesure 4 697 mm ! À 30'670 €, un 1.4 TSI ACT 150 Ambition DSG mérite le cas échéant le détour. Le même est accessible en 4x4 au tarif de 31'070 € auquel il faudra alors ajouter un malus de 2010 €. Toyota propose également deux modèles : soit un C-HR au style, selon le point de vue, torturé ou dynamique, soit un plus traditionnel RAV4. Le premier présente l’avantage d’être proposé avec une motorisation hybride 122h dont les tarifs oscillent entre 28'600 € et 31'600 €. La motorisation essence 1.2 T 116 permet de choisir entre deux et quatre roues motrices pour des prix allant de 29'000 € à 30'900 €. Terminons notre sélection de modèles étrangers par Volkswagen dont le Tiguan ne sera accessible qu’en version d’entrée de gamme (1.4 TSI 150 ACT BT Confortline) à 32'730 €.

Pourquoi ne pas sortir du rang ?

Peut-être rêvez-vous d’Amérique. La marque Jeep propose deux modèles à l’intérieur de la fourchette que nous avons retenue, dont le cousin de la Fiat 500X, le Renegade. En essence, le 1.4 Multiair S&S 170 Limited 4x4 BVA 9 offre à la fois de la puissante et une transmission intégrale pour 31'800 € auxquels il faut cependant ajouter 2773 € de malus… De ce point de vue, le choix d’une motorisation Diesel est plus raisonnable, à 27'800 € en version 1.6 Multijet S&S 120 Limited et 30'700 € en 2.0 Multijet S&S 140 Limited 4x4. Le deuxième modèle disponible, le Compass, fera également réfléchir au moment de considérer le malus associé (2610 €) pour sa version 2.2 CDR 136 FAP Limited 4x2 (30'710 €).

Dossier guide d'achat SUV
Dossier guide d'achat SUV

La Subaru XV se distingue quant à elle davantage par son look puisqu’elle fait davantage songer aux lignes d’une compacte classique. En Diesel (2.0 D 147 Premium), elle est affichée à 28'990 €. Mais le comble du snobisme pourrait consister à opter pour un Ssangyong Rexton W. Attention toutefois, à 31'990 € dans sa version 220 eXDi 178 2WD son malus est rédhibitoire puisqu’il atteint 6810 € !

Une offre appelée à se renouveler…

Sur un marché aussi concurrentiel que celui des SUV du segment C, l’offre est appelée soit à s’étoffer soit à se renouveler dans les mois à venir. Il convient donc d’être vigilant et de jouer "placé". Peut-être aurez-vous intérêt à porter votre dévolu sur un modèle en fin de vie afin de négocier son prix au maximum. Peut-être préférez-vous bénéficier d’un modèle restylé ou de la nouvelle génération d’un modèle afin de profiter de motorisations plus efficientes ou d’un équipement technologique à la pointe. Sans être exhaustif, précisons que Citroën doit enfin se doter d’une gamme de SUV répondant aux segments B et C, et mentionnons les arrivées attendues d’un nouveau Honda CR-V, d’un nouveau Jeep Compass, d’un inédit Kia rival du Nissan Juke qui doit également être disponible avec une motorisation hybride, du Mazda CX-5 de nouvelle génération, de la Mercedes GLA restylée, des Nissan Qashqai et X-Trail restylés, de l’Opel Crossland X, du Renault Koleos de nouvelle génération dont les versions d’entrée de gamme devraient se conformer à notre fourchette tarifaire, du Ssangyong Rexton de nouvelle génération, de la Subaru XV de nouvelle génération, d’un inédit Volkswagen développé autour de la plateforme de la Golf ou encore d’un Volvo XC40.

À retenir

Que retenir d’autre de ce tour d’horizon à l’intérieur d’une fourchette de prix comprise entre 27'000 € et 33'000 € qu’une offre pléthorique qui devrait permettre à chacun de trouver son bonheur en fonction de critères très subjectifs (esthétique, image, etc.) ? Premièrement que l’essentiel de l’offre concerne des modèles compacts ; deuxièmement qu’il est possible d’opter pour un SUV du segment inférieur pouvant bénéficier à la fois d’une motorisation et d’une finition avantageuse ; troisièmement que les modèles disponibles en transmission intégrale étant plutôt rares un tel critère sera dès lors très discriminant ; quatrièmement que quelques modèles du segment supérieur sont également accessibles (le nouveau Skoda Kadiaq représentant l’archétype) ; cinquièmement que les véhicules des constructeurs premium sont quasiment absents.

Lire aussi:

Dossier quel SUV pour 30'000 euros