Avouons que cette Alpine de course possède un sacré charme !

Lors de notre entretien avec Bernard Ollivier à propos d'Alpine, en septembre dernier, le directeur d'Alpine nous avait révélé plusieurs informations sur ce que serait l'A110. Outre son côté premium assumé, l'Alpine dispose en effet d'un poids proche de la tonne, et un rapport poids-puissance remarquable, d'une carrosserie en aluminium, et d'un quatre cylindres turbo de 250 chevaux.

Photos - Et si l'Alpine A110 GT4 ressemblait à ça ?
Photos - Et si l'Alpine A110 GT4 ressemblait à ça ?

Seulement, l'autre détail qui ne nous a pas échappé dans cette interview avec Bernard Ollivier : "Attendons d'abord de voir si la version de série a du succès. Si c'est le cas, pourquoi pas envisager une version GT4. Quoi qu'il en soit, ce ne sera pas avant 2018. Nous allons faire les choses pas à pas." Une version course de l'Alpine pourrait donc être envisagée.

Lire aussi :

Une version que nous avons imaginée sur Motor1.com, pour prendre les départs des championnats GT4, décidément très en vogue depuis quelques mois. Un championnat qui permet aux voitures de sport très proches de la série de concourir. On y retrouve ainsi des BMW M3, Aston Martin V8 et autres Maserati Gran Turismo.

Dossier Alpine #1
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi

La fibre sportive titille Alpine. Il est vrai que, bien épaulée par l'écurie Signatech en WEC, la marque normande a remporté les 24 Heures du Mans en LMP2 en 2016, ainsi que le titre mondial, et compte bien doubler la mise en 2017. Et pourquoi pas lancer une aventure en GT. Mais pas avant 2018 donc.

Illustrations : Khalil Bouguerra

Lire aussi :