Interview de Eric Wepierre, président de General Motors France

Les nouveautés et les lancements se multiplient chez Opel. Entre la nouvelle génération d’Insignia, l’inédit Crossland X et l’imminent Grandland X mais aussi l’arrivée de l’Ampera-e ou encore l’espoir de voir le concept GT (2016) se concrétiser en série, c’est manifestement durant une période faste de la marque que le groupe PSA en dévient propriétaire. Car voilà bien l’événement majeur de l’industrie automobile européenne en ce premier tiers d’année 2017 : Opel a changé de main. C’est dans ce contexte que Eric Wepierre, président de General Motors France et donc de la marque Opel en France, a bien voulu faire un point sur la stratégie du constructeur au "blitz".

Lire aussi:

PSA may announce Opel acquisition on Monday

 

Motor1 : Quelles sont aujourd'hui les valeurs défendues par la marque Opel ?

Eric Wepierre : La marque Opel s’appuie sur quatre valeurs : un design "aspirationnel", l’art de l’ingénierie allemande, l’accessibilité ainsi que la connectivité.

Comment se positionne la marque sur le marché ?

Opel est une marque généraliste allemande émotionnelle qui propose des véhicules riches en contenu technologique ; elle se veut accessible à tous. Le système OnStar (définit par la marque comme un "assistant de connectivité et de service personnel" – ndlr) qui équipe désormais plus de 90 % des nouvelles Opel en est une excellente illustration.

La marque rejoint le groupe PSA. Quand les premiers effets de la reprise par PSA se feront-ils sentir sur la gamme ? 

Il est encore beaucoup trop tôt pour évoquer ce rapprochement annoncé à la presse le 6 mars. Néanmoins, PSA et Opel coopèrent déjà dans d’excellentes conditions depuis 2012 dans le cadre de trois partenariats industriels. Nous venons d’ailleurs de présenter au salon de Genève le tout nouveau Crossland X, fabriqué dans les usines Opel de Saragosse, qui est le fruit de cette collaboration (il sera bientôt rejoint sur le marché par un cousin direct, le futur Citroën C3 Aircross et partage déjà sa plateforme avec la Peugeot 2008 – ndlr).

Lire aussi:

Mary Barra e Carlos Tavares fecham acordo sobre venda da Opel à PSA
Has PSA really embraced Opel and Vauxhall?

Existe-t-il un client Opel type ? Si oui, comment se caractérise-t-il ?

La gamme Opel est très riche et il est difficile de comparer le client d’une Adam Rocks avec celui d’un Zafira ou d’une Insignia. Toutefois, un client à la recherche d’un véhicule allemand, riche en contenu produit pour un tarif contenu et un design distinctif est peut-être le portrait le plus fidèle que l’on puisse dresser.

Comment se répartissent en France vos ventes entre particuliers et entreprises ?

Les premières représentent les deux tiers, le tiers restant allant vers les entreprises.

Abordons plus spécifiquement votre offre "produit". Opel dispose de trois citadines, les Karl, Adam et Corsa. Ces modèles sont-ils appelés à perdurer ?

Ces trois modèles sont très complémentaires et nous n’avons pas prévu de les arrêter. L’offre citadine Opel n’a jamais été aussi complète et diversifiée. La Corsa représente la citadine polyvalente par excellence. L’Adam est une citadine chic, branchée et personnalisable à l’infini. L’Adam Rocks est en fait l’unique crossover urbain de moins de quatre mètres ; il est athlétique, baroudeur et branché. Quant à la Karl, elle se présente comme une petite citadine rationnelle du segment A.

Stratégie d'Opel en France
Stratégie d'Opel en France
Stratégie d'Opel en France

Êtes-vous satisfaits des niveaux de vente de la Karl et de l’Adam ?

Les volumes sont satisfaisants même si, évidemment, nous aimerions en vendre toujours plus. Notre part de marché sur le segment A est de 6 %.

L'Adam devait permettre à Opel de faire évoluer son image. Les effets escomptés ont-ils été atteints ?

On ne peut malheureusement pas faire évoluer l’image d’une marque du jour au lendemain. C’est un processus lent qui nécessite de la patience, de la persévérance et une feuille de route partagée par toute l’organisation. L’Adam est un des leviers consistant à rendre la marque plus "glamour" et plus "émotionnelle". Nous sommes effectivement convaincus que l’Adam contribue à porter la marque là où nous souhaiterions la voir. Ce modèle nous a en outre permis d’attirer de nouveaux clients.

Notre année 2017 est exceptionnelle avec sept nouveaux lancements ! Après les déclinaisons de la nouvelle Insignia, nous accueillerons le Grandland X, juste après l’été.

Opel propose l'Ampera-e. Quels sont les objectifs de vente de ce modèle sur le marché français ?

Nous ne partageons pas ce genre d’informations.

Lire aussi:

Ne craignez-vous pas que l'arrivée du Crossland X mette à mal les ventes du Mokka X ? Par ailleurs, pensez-vous que les clients de la marque seront en mesure de bien les distinguer l'un de l'autre ? 

Les deux modèles sont très complémentaires. Le Mokka X est un véritable SUV qui propose sur tous ses moteurs une transmission intégrale. Plus musculeux et typé baroudeur, il propose également des puissances différentes – essence 140 ch, Diesel 110 ch et 136 ch – lorsque le Crossland X est disponible avec des motorisations essence de 81 ch, 110 ch ou 130 ch et Diesel de 99 ch ou 120 ch. Le Crossland X est en outre plus court de 7 cm ; il est davantage dédié à un usage familial nécessitant de la modularité. Le Mokka X et le Crossland X illustrent d’ailleurs parfaitement le distingo entre les concepts de SUV et de crossover. Au-delà de leurs différences, disposer de deux offres distinctes sur un segment très dynamique constitue en fait une grande chance.

Stratégie d'Opel en France
Stratégie d'Opel en France
Stratégie d'Opel en France
2017 Opel Crossland X
2018 Vauxhall Grandland X

Vous lancez la nouvelle Insignia. Sa version break Sports Tourer n'est-elle pas trop longue ?

Elle a surtout gagné 130 litres de capacité de chargement par rapport à la précédente génération. Le Sports Tourer a certes grandi mais il a surtout maigri avec un allègement de 200 kg.

2017 Opel Insignia Sports Tourer

Quelles sont les prochaines étapes en terme de nouveautés "produit" ?

Notre année 2017 est exceptionnelle avec sept nouveaux lancements ! Après les déclinaisons de la nouvelle Insignia, nous accueillerons le Grandland X (un SUV compact qui reprend le châssis du Peugeot 3008 – ndlr), juste après l’été.

Peut-on espérer voir prochainement en série le concept GT dévoilé au salon de Genève 2016 ?

Rien n’est aujourd’hui définitivement arrêté. Le dossier est à suivre…

Êtes-vous satisfaits des ventes des versions OPC en France ?

OPC ne doit pas s’analyser à travers un volume de ventes. Opel est une marque généraliste et ces versions sportives et radicales n’ont pas vocation à réaliser de gros volumes.

Peut-on imaginer Opel faire son retour à la compétition au niveau hexagonal ?

Ce n’est pas prévu pour l’instant.

Et puisque le rachat d’Opel par PSA constitue un événement, nous reviendrons prochainement sur l’histoire de la marque Opel.

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand