Vous connaissiez cette Ferrari ?

Il y a 6 ans , le Concours d'Elégance de la Ville d'Este de 2011 voyait la naissance d'une nouvelle Ferrari. Un modèle unique. Il s'agit de la Ferrari Superamerica 45, que nous avons pu croiser de manière exceptionnelle aux Ferrari Finali Mondiali du 1 au 4 décembre 2016. L'occasion de l'immortaliser, mais aussi de revenir sur cet exemplaire unique.

Dessinée par Pininfarina, il s'agit d'un "one-off", un modèle réalisé par le département des projets spéciaux (SP) de Maranello, pour l'un de ses meilleurs clients. En l'occurence, pour le célèbre collectionneur milliardaire américain Peter Kalikow, Président de H.J. Kalikow & Co. LLC, l'une des principales sociétés immobilières de New York. 

KVC - Ferrari 45 SuperAmerica
KVC - Ferrari 45 SuperAmerica
KVC - Ferrari 45 SuperAmerica

Vidéo : Youtube Marchettino / Villa d'Este 2011

Vous l'aurez peut-être remarqué, cette Ferrari Superamerica 45 part d'une base de 599 SA Aperta, la version découvrable et limitée de la 599 GTB Fiorano. Sauf qu'ici, pas de capote en toile mais un un toit en fibre de carbone. C'est d'ailleurs en partie de là que vient son nom. En effet, ce toit fait référence à un modèle de 2005, la 575 Superamerica, sorte de coupé-cabriolet développé sur base de 575M Maranello. Sa particularité ? Cette cinématique très spéciale avec le toit qui se bascule à 180° en arrière sur simple pression d'un bouton. Un système que l'on retrouve sur cette Ferrari Superamerica 45.

Vous aimerez aussi:

Quant au "45" que l'on trouve également dans l'appellation de ce modèle très spécial, il fait tout simplement référence aux 45 ans de fidélité du propriétaire et commanditaire américain à la firme de Maranello !

Esthétiquement, outre le toit, on notera l'ajout de nouvelles prises d'air sur les flancs, ainsi que de jantes au dessin et à la couleur biton "Blue Antille" et "Diamante" inédits. Quant à la couleur extérieure bleu métallique, dont le nom de code Ferrari est "Blue Antille", elle a été choisie par le propriétaire du modèle pour coller à la teinte de la Ferrari 400 Superamerica cabriolet (1960) qui se trouve déjà dans son garage, et récompensée à la Villa d'Este en 2003.

Enfin, côté mécanique, la Ferrari Superamerica 45 embarque le V12 de 6 litres de la 599 GTO, développant 670 chevaux.

Faites partie de quelque chose de grand