Le carrossier italien poursuit son développement à l'international.

Pour beaucoup, le nom de Pininfarina évoque immanquablement l'univers des sportives italiennes de renom. Ou, plus prosaïquement, les petites Bluecar électriques qui déambulent maintenant dans les centres-villes. Mais le célèbre carrossier œuvre également hors des frontières de l'Europe. Après avoir posé un pied en Chine, notamment grâce à l'accord récent avec le constructeur Hybrid Kinetic, le transalpin débarque maintenant en Iran.

Lire aussi :

En effet, Pininfarina vient de signer un contrat de 70 millions d'euros avec le constructeur iranien Iran Khodro, également connu pour commercialiser des Peugeot localement. La firme italienne développera ainsi une plate-forme modulaire qui sera reprise par au moins quatre modèles Iran Khodro. Il s'occupera également du design et du développement des modèles en question. Cette coopération courra sur une période de 36 mois.

Voilà tout ce que l'on sait de ce nouvel accord, fort logiquement salué par Silvio Pietro Angori, CEO de Pininfarina. "L'accord avec Iran Khodro représente une autre étape importante dans la stratégie de croissance de Pininfarina sur les marchés de la nouvelle route de la soie et du Moyen-Orient. Nous sommes heureux de contribuer au développement de l'industrie automobile iranienne au travers d'un programme de style et d'ingénierie très important pour notre maison", a-t-il déclaré.

Lire aussi: