Une belle pièce dans la collection du champion français...

Le champion français est le nouveau propriétaire de la voiture avec laquelle il avait marqué les esprits lors de la course de côte de Pikes Peak, dans le Colorado, en 2013. 

Il y a quatre ans, Peugeot et Loeb avaient alors écrit une page d'histoire en pulvérisant le record de l'épreuve de Pikes Peak (8'13"878, un chrono encore loin d'être battu) avec l'ahurissante Peugeot 208 T16 Pikes Peak spécialement développée pour l'occasion, avec quelque 875 chevaux pour… autant de kilos.

Depuis, hormis quelques opérations promotionnelles dans la foulée de cet exploit, la 208 T16 Pikes Peak avait été remisée au garage, et n'avait plus eu l'occasion de vrombir à nouveau sur les pistes, jusqu'à la semaine dernière où Sébastien Loeb a repris son volant pour une session de roulage sur le circuit de l'Anneau du Rhin, en Alsace.

Loeb 208 T16 Pikes Peak

Lire aussi:

On sait aujourd'hui que, après un arrangement conclu entre Sébastien Loeb et Peugeot Sport, la voiture est désormais la propriété du nonuple champion du monde des rallyes. Après avoir été révisée par le Sébastien Loeb Racing, la belle a retrouvé les chemins des pistes une première fois, et sera au départ de la course de côte de Turckheim en septembre prochain.

"Je ne l'avais plus pilotée à part quelques opérations dans la foulée de Pikes Peak", a déclaré Loeb à Motorsport.com"Depuis, elle était dans un atelier. Je l'ai récupérée la semaine dernière, on a fait un petit roulage pour voir si tout allait bien." 

La Peugeot 208 T16 rejoindra ainsi d'autres véhicules emblématiques de la collection de Sébastien Loeb, comme la Citroën C4 WRC avec laquelle il avait remporté le rallye d'Alsace en 2010 (et son septième titre de champion du monde), ou encore une McLaren MP4-12C, avec laquelle le pilote tricolore avait entamé sa reconversion aux courses en circuit.

Loeb Peugeot 208 Pikes Peak 5
Loeb Peugeot 208 Pikes Peak 3

"Celle-là, c'est quelque chose !"

"Celle-là, c'est quelque chose !", poursuit-il. "C'est impressionnant d'efficacité. Même là, lorsque je l'ai reprise en main à l'Anneau du Rhin, j'ai été encore bluffé. Au début on freine, on freine, et on se dit : 'je suis encore en-dessous !' La limite est très loin, la sortie de virage est vraiment impressionnante. Avec les pneus dont elle dispose, son grip, l'appui aérodynamique et les quatre roues motrices, tu peux aller à fond quasiment en milieu de virage, elle ressort sans jamais décrocher. C'est vraiment impressionnant".

En septembre, le pilote tricolore sera au volant de la 208 T16 en exhibition dans le cadre de la course de côte de Turckheim, en Alsace, avant-dernière manche du Championnat de France de la Montagne. En attendant d'autres sorties à l'avenir ? " Ce n'est pas une voiture que l'on va sortir toutes les semaines, mais pourquoi pas occasionnellement oui", ajoute-t-il. "Au niveau des sensations c'est toujours sympa."

 

Sébastien Loeb retrouve la 208 Pikes Peak