Le Duster sera bientôt aussi produit en Iran !

Alors que l'Alliance Renault-Nissan s'est hissée au premier rang des constructeurs mondiaux au premier semestre 2017, devant Volkswagen et Toyota, comptabilisant 5'268'079 voitures écoulées depuis janvier, le groupe continue son expansion. Et cela passe notamment par l'Iran. En effet, depuis la levée des sanctions internationales début 2016, il s'agit de s’implanter durablement sur le marché iranien, premier marché automobile de la région Moyen-Orient et Afrique.

Voir:

Et si le groupe Renault est présent en Iran depuis 2003 à travers une joint-venture (coentreprise) avec Saipa et Iran Khodro, la marque au Losange vient d'officialiser une nouvelle une joint-venture avec le fond d’investissement et de rénovation de l’industrie en Iran Idro et l'importateur des produits Renault en Iran, Parto Negin Naseh Co.  

Renault en Iran

Actionnaire majoritaire, Renault peut développer à travers cette joint-venture un centre d’ingénierie et d’achats dans le but de favoriser le développement des fournisseurs locaux. Mais il y aura également une usine d’une capacité de production de 150'000 véhicules par an. Du moins au début, et en plus de la capacité de 200'000 véhicules déjà en place.

Si cette usine avait déjà été annoncée dès septembre 2016, une usine de moteurs d’une capacité de 150'000 unités par an viendra s'y ajouter. Le tout sur le site industriel de Saveh, à 120 km de Téhéran, propriété de la joint-venture, en charge gérer le site. Enfin, le développement d’un réseau de distribution exclusif Renault, en complément du réseau actuel de Negin Khodro, est également dans les cartons.

Lire aussi:

Quelles seront les voitures produites sur places ?

Renault et ses partenaires iraniens ont déjà à ce jour 500'000 véhicules, des Tondar et Tondar pick-up (nom iranien de la Logan première génération, ainsi que des Sandero et Sandero Stepway. Toutes sous le badge Renault. Et viendront donc très prochainement s'ajouter les Symbol (nouveau nom de la Logan) et le SUV Duster.

 

Le marché iranien qui est une aubaine pour Renault. En 2016, ses ventes y ont progressé de 110,7 % par rapport à 2015, soit 108'536 véhicules et une part de marché de 8,4 %. Une tendance à la forte hausse qui a perduré au premier semestre 2017 avec une croissance de 100,3 % par rapport à 2016 et déjà 68'365 véhicules pour une part de marché de 9,7 %. Et ça risque de continuer puisque le marché iranien devrait atteindre 2 millions de véhicules en 2020 !

 

2017 - Renault Duster Concept Extreme