Pourquoi un constructeur aurait intérêt à utiliser le même numéro de série sur des milliers de véhicules exportés en Asie ?

Après l’affaire du dieselgate, le constructeur aux anneaux a d’autres soucis à se faire. Rappelez-vous, le parquet de Munich a envoyé des enquêteurs au siège d’Audi afin de récolter des preuves concernant d’éventuels logiciels truqueurs. Le parquet de Munich soupçonne le constructeur d’avoir falsifié les émissions en particules polluantes. Le KBA Motor Transport Agency (agence fédérale allemande de l'automobile) a d’ailleurs obligé le constructeur a rappeler 24'000 A8 et A7 à cause de la présence avérée d’un logiciel truqueur.

Lire aussi:

 

Lors de la perquisition, les enquêteurs ont retrouvé des documents plutôt alarmants. Selon le quotidien économique allemand Handelsblatt, le parquet de Munich serait en possession de documents attestant qu’Audi aurait frappé le même numéro de série (numéro VIN) sur des milliers de véhicules à destination des pays asiatiques (Chine, Japon, Corée du sud).

Le numéro de série est un numéro à 17 chiffres permettant d’identifier précisément un véhicule. Ce numéro est unique et propre à chaque voiture, il est très pratique lorsqu'il s'agit de connaitre la date de fabrication du véhicule ou son historique par exemple. La loi est très claire là-dessus, un numéro de série doit être unique durant 30 années au minimum.

Questionné par les enquêteurs, un porte-parole d’Audi a déclaré que l’entreprise n’est pas au courant de cette situation. À l’heure actuelle, nous ne savons pas pourquoi un constructeur aurait émis le même numéro de série sur des milliers de véhicules. Le mystère reste donc entier… affaire  suivre au prochain épisode ! 

Vous aimerez aussi:

Source: Handelsblatt