Un 0 à 100 km/h en moins de deux secondes.

Inconnu jusqu'alors, le petit constructeur japonais Aspark sortira de l'ombre à l'occasion du salon de Francfort, à partir du 12 septembre. Il y présentera en effet la "Owl", une supercar 100% électrique qui annonce une fois de plus des performances redoutables.

Aspark Owl
Aspark Owl

Selon les dires du constructeur, la voiture est en développement depuis 2014. Elle est dotée d'une carrosserie 100% carbone et de roues en magnésium, et ce afin de limiter son poids. Son potentiel n'est en revanche pas connu, même si Aspark a bien voulu communiquer un chiffre, fort prometteur d'ailleurs : un 0 à 100 km/h en moins de deux secondes. La Tesla Model S P100D serait donc battue !

Dans la vidéo ci-dessous, la Owl, dépourvue de carrosserie, s'entraîne discrètement derrière un hangar. Tout cela semble un peu artisanal mais après tout qu'importe, les belles histoires commencent souvent comme ça.

Esthétiquement, la japonaise multiplie les clins d'œil au monde de la compétition automobile (faible hauteur, petit cockpit, aileron arrière, etc). Pour le moment, nous ne savons pas s'il s'agit d'un concept ou d'un modèle destiné à entrer en production. Et dans ce dernier cas de figure, sera-t-il homologué pour la route ? Le doute devrait être levé dans quelques jours, lorsque l'Aspark Owl partira officiellement à la rencontre du public. Perdue dans l'immensité du salon de Francfort, elle pourra compter sur ses lignes spectaculaires pour attirer le regard des visiteurs.

Lire aussi :

Aspark Owl