Une idée farfelue ?

Amazon est le géant incontesté du e-commerce. L’entreprise américaine multiplie cependant les brevets, afin d’anticiper les nouveaux usages. En 2014, les ingénieurs d’Amazon ont déposé un brevet concernant des drones ravitailleurs.

Lire aussi:

Sur papier, ces drones sont capables de survoler la circulation automobile et d’identifier le véhicule à recharger, grâce à un code affiché sur son toit. Le drone peut alors tranquillement se poser sur le toit de la voiture et recharger la batterie du véhicule en question.

L’idée est assez ingénieuse puisque cela évite au conducteur de se rendre à une borne de recharge et d’attendre de longues minutes pour une recharge complète. Cette idée, aussi ingénieuse soit-elle, a été abandonnée par Amazon à cause de deux obstacles majeurs. Premièrement, la législation américaine (et française), limite sévèrement la circulation des drones commerciaux. Deuxième obstacle, le drone doit être capable de se déplacer jusqu’à la voiture, de la recharger et de revenir à son point de départ. Or, les drones n’ont pour le moment pas assez d’autonomie pour effectuer une telle tâche.

Alors qu’Amazon a abandonné cette idée, son brevet vient d’être validé trois années plus tard par l’USPTO, l’agence américaine des brevets. Cette approbation pourrait pousser Amazon à replonger dans ses calculs, les drones ravitailleurs ne sont pas morts !

Lire aussi:

Source: Techcrunch