La future reine des mégalopoles chinoises ?

Chris Bangle est surtout connu pour ses réalisations audacieuses chez BMW. On lui doit par exemple la quatrième génération de Série 7, modèle dont les lignes avaient beaucoup fait parler à l'époque. Le designer américain dispose aujourd'hui de son propre cabinet. Il vient de présenter à Los Angeles un modèle pour le moins original, la Redspace ou plus simplement Reds.

Longue de 2,97 mètres, cette minuscule citadine est électrique. Elle a été conçue pour CHTC (China Group Salut-Tech Corporation), une société chinoise qui, entre autres activités, fabrique des camions électriques. Esthétiquement, avec sa silhouette cubique et son pare-brise inversé en demi-lune, la Reds ne ressemble à rien de connu. Vous remarquerez en outre que la découpe des portières et le traitement de l'arrière valent également le coup d'œil. Une fois de plus, Chris Bangle a donc cherché à briser les codes établis. 

Reds Chris Bangle
Reds Chris Bangle

L'espace à bord a été optimisé. Ainsi, quatre personnes peuvent s'installer dans ce petit véhicule (un strapontin permet d'accueillir une cinquième personne quand la voiture est stationnée). L'habitacle se veut également moderne et modulable. Par exemple, le siège du conducteur peut pivoter pour que son occupant se retrouve face aux passagers (les commandes disparaissent alors dans le tableau de bord). L'écran de 17 pouces, qui se rétracte lorsque la voiture roule, communique tout type d'informations (navigation, données relatives à la conduite, etc).

Reds Chris Bangle

La Reds est équipée d'un panneau solaire sur le toit, mais ce n'est pas une voiture électrique solaire pour autant. Son autonomie est de 300 km. Selon Chris Bangle, sa vivacité sur l'exercice du 0 à 50 km/h est remarquable. Le designer américain insiste sur le fait qu'il s'agit d'une voiture quasi définitive, et non pas d'un concept. Cela étant, aucune date de commercialisation n'a été indiquée.

Lire aussi :

 

Chris Bangle Reds