Ce problème technique ne concerne (pour le moment) que les 3008 vendus en Australie.

Mauvaise nouvelle pour le SUV français. Les Peugeot 3008 vendus sur le territoire australien devront passer par la case atelier. L’ACCC, ou Australian Competition and Consumer Commission, a demandé au constructeur français de rappeler pas moins de 139 Peugeot 3008, vendus entre le 1 décembre 2016 et le 31 juillet 2017.

Lire aussi:

Selon l’administration australienne, un problème aurait été détecté au niveau du réservoir d’essence, ce qui augmenterait le risque d’incendie et de blessures. Le réservoir à essence peut subir des frottements répétés au contact d'un tuyau, entraînant une fuite d’essence.

Essai Peugeot 3008 (2016) - 1.2 PureTech 130
Essai Peugeot 3008 (2016) - 1.2 PureTech 130

Pour le moment, aucun incendie n’est à déplorer, mais l’ACCC est plutôt du genre très préventif. Il est à rappeler qu’au mois de mai dernier, la Peugeot 508 a elle aussi été épinglée par l’ACCC. La berline française risquait de s’embraser à cause d’une surchauffe au démarrage.

En France, le Peugeot 3008 mène une vie paisible. Le SUV se vend comme des petits pains, ce qui a poussé le constructeur au lion à augmenter ses effectifs. Les délais de livraison sont parfois longs et peuvent s’étaler jusqu’à six mois.  

Le Peugeot 3008 va très prochainement recevoir une version hybride et profiter enfin d’une transmission intégrale. Le constructeur sochalien pourrait aussi bien offrir une version plus pêchue, qui s’inspirerait de la Peugeot 308 GTi.

Lire aussi:

 

 

Source: Caradvice