Le Karoq cartonne !

Le constructeur tchèque du groupe Volkswagen est victime de son succès. Depuis quelques mois, Škoda doit répondre à une hausse constante du nombre de véhicules vendus. Cette demande fait bien évidemment les affaires du constructeur, qui est dans l'obligation d'investir une usine de Volkswagen pour assembler son Karoq.

Essai Škoda Karoq 2017
Essai Škoda Karoq 2017

Lire aussi:

Une partie de la production du SUV sera réalisée par l'usine d'Osnabrück, en Allemagne. Cette ligne d'assemblage est normalement dédiée à l'assemblage des Volkswagen Golf Cabriolet et de la très discrète Volkswagen XL1, une voiture électrique produite depuis 2013. Cette information est rapportée par Automobilwoche, un magazine allemand spécialisé dans l'automobile.

En 2017, Škoda a écoulé 1'200'500 voitures dans le monde, soit une hausse de 6,6% par rapport à 2016. C'est un nouveau record pour Škoda , qui a par ailleurs terminé l'année 2017 en beauté avec un mois de décembre historique. La Škoda la plus vendue dans le monde est incontestablement l'Octavia, écoulée à 418'800 exemplaires l'année dernière.

Ne pas manquer:

Rappelons tout de même que Škoda est la poule aux œufs d’or du groupe Volkswagen. Le constructeur tchèque affiche une marge opérationnelle de 9,6 %. En 2016, Škoda était plus rentable qu’Audi qui affichait une marge opérationnelle de 8%. Les responsables de la marque Volkswagen tentent alors d’enrayer le succès de Škoda , qui peu à peu, vole des clients au constructeur historique de Wolfsburg. À noter tout de même que contrairement à Volkswagen, le constructeur thèque ne produit pas ses voitures en Allemagne, mais en République Tchèque. Dans ce pays, la masse salariale est beaucoup moins lourde !

 

Galerie: Essai Škoda Karoq (2018)