C'est elle qui prit la pose au salon de Genève en 1995.

Bien qu'elle n'ait pas vraiment l'aura de sa devancière, la F50 reste une voiture extrêmement désirable. Celle qui nous intéresse aujourd'hui est semble-t-il une vraie pièce historique puisque, d'après son revendeur, elle est la toute première F50 "définitive" produite, c'est-à-dire le premier prototype correspondant entièrement au modèle de série !

Cet exemplaire nº 99999 est aussi le dernier véhicule Ferrari à recevoir un numéro d'identification à cinq chiffres. C'est lui qui fut présenté à quelques privilégiés à Genève le 6 mars 1995, puis exposé lors du salon helvète dans la foulée, quand Ferrari dévoilait ce nouveau modèle au monde entier. Il fut utilisé lors de tests internes organisés sur le circuit Ferrari de Fiorano, et piloté à cette occasion par des personnages de renom tels que Dario Benuzzi, Niki Lauda, Gerhard Berger et Jean Alesi. Cette F50 est aussi celle que l'on voyait sur les photos des dossiers de presse, et celle qui fut utilisée pour l'élaboration des F50 miniatures. On la vit enfin sur de nombreux magazines et posters à la gloire du modèle.

Ferrari F50
Ferrari F50

Comme toutes les autres F50, elle embarque un V12 de 520 ch placé en position centrale arrière. Secondé par une boîte manuelle à six rapports, ce bloc cubant à 4698 cm3 envoie sa puissance aux roues arrière.

Ferrari s'est séparé de cet exemplaire en 1998, non sans l'avoir restauré au préalable. Il fut livré à Jacques Swaters, pilote belge qui fut également distributeur Ferrari et grand collectionneur des modèles de la marque, puis changea plusieurs fois de mains par la suite. L'auto affiche aujourd'hui 1400 miles (2253 kilomètres) au compteur et appartient au garage américain d'Autosport Designs, qui cherche à s'en séparer. Le prix n'est pas communiqué, mais il ne fait aucun doute qu'il faudra sortir un gros chèque pour repartir au volant de cette voiture.

Source : Autosport Designs

Lire aussi :

 

Galerie: La première Ferrari F50 produite à vendre