C'est là qu'est produite la ProCeed, une nouveauté dont Kia n'est pas peu fier.

Pour Kia, le mois de novembre 2018 a marqué l'arrivée de la ProCeed sur les chaînes de production de l'usine de Zilina, en Slovaquie. Un petit événement que la marque sud-coréenne a souhaité mettre en avant en invitant quelques journalistes européens.

Par chance, nous étions du voyage. Nous avons donc pu assister à la petite cérémonie réalisée pour l'occasion, et surtout visiter le site de production slovaque. Sans tomber dans un descriptif interminable, présentons rapidement cette usine de Zilina, fruit d'un investissement de 1,6 milliard d'euros. Mise en route en décembre 2006, elle a été inaugurée en grande pompe le 27 avril 2017. C'est elle qui assemble la Ceed, modèle incarnant les ambitions européennes de la marque jusque dans son nom, signifiant littéralement Community of Europe with European DesignC'est elle encore qui produit le Sportage et le petit monospace Venga (si si, il existe encore, même s'il n'en a plus pour très longtemps). Divisée en cinq zones (presse, ferrage, peinture, moteur et assemblages), elle occupe une surface totale de 166 hectares.

Usine Kia de Zilina
Usine Kia de Zilina

Bref, on ne la visite pas en quelques minutes seulement. Nous, nous avons eu à peu près trois heures pour découvrir ces lieux à la propreté remarquable. Trois heures pendant lesquelles a défilé sous nos yeux un ballet incessant de voitures, ou plutôt de squelettes automobiles plus ou moins complets. Le rythme est imprimé par les différentes chaînes de production, autour desquelles s'affairent de nombreux ouvriers. Comme dans toute usine moderne, ceux-ci ont appris à vivre avec les robots, objets ambivalents qui vous facilitent souvent la tâche, mais qui peuvent parfois aussi vous mettre sur la touche.

Usine Kia de Zilina
Usine Kia de Zilina
Usine Kia de Zilina

Toute cette activité génère un bruit de fond bien présent certes, mais pas aussi élevé qu'on ne pourrait l'imaginer. D'après les responsables de la marque, tout a été fait pour maintenir un niveau sonore acceptable. La luminosité des lieux a également été travaillée, avec des puits de lumière aménagés ici ou là. Résultat, on ne sent pas trop enfermé dans l'usine, même si le risque de prendre un coup de soleil demeure faible...

Le jeu bien sûr, c'était de détecter les premières ProCeed en cours d'assemblage. Une blanche, une rouge, une grise, la pêche a été assez fructueuse. Kia ne nous avait donc pas menti, la production a bel et bien débuté ce jour-là !

Usine Kia de Zilina
Usine Kia de Zilina
Usine Kia de Zilina

Maintenant, il reste à savoir si les ProCeed se multiplieront vraiment à Zilina dans les mois à venir, ou si elles se feront rares, comme le Venga que l'on ne croise quasiment jamais. Évidemment, si l'on se réfère au discours officiel de Kia, ce modèle décrit un peu abusivement comme un break de chasse est promis à un beau succès, en dépit d'un prix de vente qui sera forcément plus élevé. Il est vrai que la ProCeed parvient à concilier lignes dynamiques et aspects pratiques soignés, le volume du coffre ne reculant que de six litres par rapport au break classique (594 litres au lieu de 600 litres). En revanche, hormis des suspensions légèrement modifiées, elle ne bénéficiera d'aucune faveur sur le plan technique, puisque les moteurs sont directement empruntés aux autres variantes de la gamme. Concrètement, Kia a repris les trois essences de 120, 140 et 204 ch, et le diesel 1,6 litre de 136 ch. Une offre complète donc, qui pourrait toutefois être réduite sur certains marchés pour des raisons commerciales. Nous en saurons plus au premier trimestre 2019, lorsque l'auto débarquera sur le marché.

Quelques chiffres supplémentaires pour terminer :

  • Trois millions : en 2018, l'usine de Zilina assemblait son 3'000'000e véhicule, une cee'd – avec apostrophe puisque d'ancienne génération – destinée à un client islandais.
  •  335'600 : en 2017, Zilina a produit 335'600 voitures. Elle a également fabriqué 539'987 moteurs.
  • 1,3 million : depuis 2006, Kia a écoulé plus de 1,3 million de Ceed sur le Vieux Continent.
  • 1,4 million : en mars 2018, Zilina en était à 1,4 million de Sportage produits. Un cap atteint onze ans après l'arrivée de ce modèle dans l'usine.
  • Sept : en mars 2018, sept entreprises françaises figuraient parmi les fournisseurs de l'usine de Zilina. Parmi elles, Michelin, Valeo et Faurecia. Elles étaient neuf trois ans auparavant.
  • Quatre : la famille de la nouvelle Ceed comportera quatre modèles différents : la cinq portes, le break, la ProCeed Shooting Brake et un quatrième membre qui n'a pas encore été dévoilé. Il s'agira sans doute d'un dérivé typé crossover, un peu à la manière des Ford Active.
 

Galerie: Visite usine de Kia de Zilina