Bienvenue chez Brembo !

Accélération, vitesse, contre-braquage.... Voici sans doute parmi les premières choses auxquelles vous pensez lorsque vous parlez de conduite sportive. Le plaisir passe par là, bien sûr, mais pas seulement. Et effectivement, on ne pense pas forcément à ces éléments plus discrets, cachés, qui influencent pourtant de manière tout aussi décisive la dynamique de la conduite, tant sur la piste que sur la route. C'est le cas des freins, qui sont non seulement fondamentaux pour la sécurité, mais aussi la manière avec laquelle le conducteur va contrôle le mouvement des masses vers l'avant. Un aspect décisif du plaisir de conduire. C'est exactement là que l'entreprise italienne Brembo intervient, notamment en produisant des étriers de freins, et en restant très proche des constructeurs automobiles, depuis la phase de conception jusqu'aux essais finaux sur banc et sur route.

De la fusion aux essais sur route

Après une première phase d'étude, place à la pratique, avec la transformation des matières premières en disques, étriers et composants qui auront pour lourde tâche d'absorber l'énergie de freinage. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, différents départements hautement automatisés s'occupent des différentes phases, sous la supervision d'ingénieurs et de techniciens spécialisés qui doivent analyser le comportement des matériaux dans toutes les conditions.

Les essais servent à vérifier la réponse à ce qu'on appelle en ingénierie la "fatigue", à identifier les limites de résistance mécanique statique (application de charges cycliques) et dynamique (tout le système de freinage) et à simuler les contraintes auxquelles les freins seront soumis dans leur utilisation quotidienne. Sur la route, les testeurs effectuent ensuite des cycles de freinage avec des prototypes, équipés de capteurs capables de recueillir des données sur les températures de fonctionnement, la pression, la vitesse et l'accélération de la voiture. Sans oublier - bien sûr - de rapporter les sensations qui remontent dans la pédale.

De la fonte à la carbone-céramique

Si l'on se réfère à la performance pure, le niveau maximum que Brembo est en mesure de garantir est représenté par la technologie des disques carbone céramique. Pour leur fabrication, la fibre de carbone, le silicium et d'autres matières premières sont dosées en quantités préétablies dans des moules en aluminium qui, passant sous presses à chaud, forment le disque. Comme on peut le voir, les phases d'usinage ne s'arrêtent pas là, la pièce étant soumise à d'autres traitements thermiques de surface pour protéger la fibre de carbone pendant la conduite ; des machines à commande numérique contribuent à la géométrie finale avant que les carbone céramique, comme pour les disques en fonte, passent sous la supervision des ingénieurs pour le contrôle structurel final.

L'excellence italienne

À quoi ça sert ? Le fait de sentir une pédale solide, linéaire et intuitive physiquement sous votre pied améliore non seulement les performances, mais aussi le contrôle de la machine et, par conséquent, la sécurité. Tout ce que vous pouvez voir dans la vidéo est le résultat du travail continu d'une entreprise qui a su s'imposer au niveau international, et a même réussi à devenir pour certains le synonyme du mot "freins". Et un des meilleurs exemples du "Made in Italie" dans le monde.

Galerie: Brembo, freins des supercars