Ne l'appelez surtout pas Seat !

Non content de s’être récemment lancé à corps perdu sur le marché des SUV avec une gamme qui compte désormais 3 modèles différents, l’Arona, l’Ateca et le Tarraco, voici que Seat propose désormais un SUV sportif ! Enfin quand on dit Seat, on devrait en réalité dire Cupra car il s’agit du Cupra Ateca. Et nous sommes justement allés dans la région de Barcelone, à quelques encablures de Martorell, le siège de la firme hispanique, pour tester ce nouveau venu. On vous le présente en 5 points !

Cupra Ateca

1. Cupra devient une marque

Il aurait pu s’appeler Seat Ateca Cupra. Mais il s’appelle donc Cupra Ateca. Cupra, c’est le badge sportif de Seat depuis 1998 et sa première apparition sur la Ibiza. Un peu comme RS pour Renault ou GTi pour Peugeot. Sauf que maintenant c’est désormais une marque à part entière. Cupra, c’est la contraction de "Cup" et de "Racing". Deux mots qui évoquent évidemment la sportivité, la performance. Pour autant, en débutant cette marque avec l’Ateca, Seat envoie un signal un peu plus apaisé, moins radical peut être que n’était le nom Cupra jusqu’à maintenant.

La gamme est évidemment appelée à se développer, que ce soit des modèles Seat rendus sportifs, on parle également d’hybridation sportive, voire même d’un modèle très sportif exclusivement développé sous le badge Cupra. En attendant, la marque pourra compter sur le réseaux de concessions Seat avec des espaces dédiés dans chacune d’elles.

Cupra Ateca
Cupra Ateca par ABT Sportsline

2. Panoplie sportive

Au premier coup d’oeil, ce Cupra Ateca se distingue du Seat Ateca plus civilisé. La panoplie de la sportive est de sortie et pas question de passer inaperçu. À commencer par ce nouveau logo que l’on retrouve un peu partout, comme ici au centre de cette calandre en nid d’abeille. L’appellation Cupra s’inrit même sur le bas de caisse. On continue le tour avec de profil ces jantes de 19 pouces diamantées, sous lesquelles on distingue les étriers de freins Brembo bien visibles en dessous quand on opte pour le Pack performance en option (freins avant à disque ventilé avec étriers à 4 pistons, 370x25mm), de nombreux détails noirs brillants, coques de rétro et rails de toit, qui ajoute un côté dramatique au design et on termine à l’arrière par ces 4 sorties d’échappement qui ne laissent aucun doute sur son pedigree.

Cupra Ateca

Sièges sport, volant sport en cuir, pédalier alu, Alcatara qui s’étire un peu partout, à l’intérieur aussi le sport est omniprésent. Avec une touche d’élégance en plus. Et le petit détail sympa, ce sont ces logos couleur bronze, à l’intérieur et à l’extérieur, c’est plutôt joli et assez original.

3. Sportif, mais SUV avant tout

Tout Cupra qu’il est, cet Ateca n’en oublie pas d’être… un Ateca. Un véhicule à vocation familiale. Et aucun des aspects pratiques du Seat n’est sacrifié sur l’autel de la sportivité dans ce Cupra. L’espace intérieur est exactement le même que sur l’Ateca classique, et le coffre dispose toujours de 485 litres de chargement. Qui a dit qu’on ne pouvait pas être performant ET pratique ?

4. Du muscle

Il y a le plumage, mais ce qui nous intéresse un peu plus évidemment, c’est le ramage. Et avec son bloc moteur 4 cylindres 2.0 turbo développant 300 ch et 400 Nm, la Cupra Ateca n’en manque pas, du moins sur le papier ! D’ailleurs ça s’entend immédiatement à l’échappement avec ce son rauque qui s’échappe des 4 sorties, plutôt sympa.

Cupra Ateca
Cupra Ateca

Le SUV se dote de la transmission intégrale 4Drive, et exclusivement d’une boîte automatique DSG7, pas de boîte manuelle au programme. Plusieurs modes de conduite sont disponibles, Confort, Neige, Offroad…

Mais comme on est aujourd’hui sur route fermée, on ne va même pas se contenter du mode Sport, mais passer directement en mode Cupra. Launch Control enclenché, c’est parti ! Et les rapports de la boîte à double embrayage montent vite, le 0 à 100 est annoncé en 5,2 secondes. Même s’il est un peu lourd, il n’a aucun mal à se lancer et on sent bien la cavalerie au galop sous le capot. Bon alors c’est pas non plus une bête de course, ça reste un SUV, avec une garde au sol haute, les suspensions, même si elles se raffermissent selon les modes, restent confortables et pas des bouts de bois. En fait, ce Cupra Ateca sait rester polyvalent, mais donne vraiment du plaisir au volant.

Cupra Ateca

5. Concurrence et prix

Mine de rien, le segment de ces SUV en tenue de sport est de plus en plus prisé, et la concurrence y est de plus en plus féroce. Notamment chez les constructeurs premiums. Tout en haut de la pyramide, le Mercedes GLA 45 AMG, le pionnier, bien plus puissant avec ses 381 ch.  Le Jaguar E-Pace P300 en revanche est lui aussi à 300 ch tout pile. En attendant un BMW X2 M35i et ses 306 ch. L’avantage de la transformation opérée par Cupra est donc de permettre à l’Ateca de monter en gamme et de se proposer en alternative moins onéreuse que la concurrence : à 42’500 euros, il est 15 à 20’000 € moins cher. Imbattable… et du coup, sans véritable rival !

 
 

Cupra Ateca (2019)

Motorisation 4 cylindres 1984 cm3, 2.0 TSI Turbo
Puissance 300 chevaux à 5300 tr/min
Couple maximum 400 Nm à 2000 tr/min
Type de transmission 4 roues motrices
Transmission DSG7
0-100 km/h 5,2 secondes
Vitesse maximum 247 km/h
Émissions 155 g/km - Malus : 3113 €
Economie de carburant 7 l/100 km (mixte)
Places 5 places
Longueur 4,38 mètres
Largeur 1,84 m
Hauteur 1,61 m
Garde au sol 18 cm
Poids 1632 kg
Volume de coffre 485 litres
Prix de base 42'500 €

Galerie: Cupra Ateca (2018)